Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Dossier à jour de la loi de finances pour 2022

Dossier de synthèse

Le crédit renouvelable et les cartes de crédit

Sommaire afficher

3. La réglementation applicable au crédit renouvelable

3. 1. La publicité des offres de crédits renouvelables

En premier lieu, la loi réglemente la publicité des crédits à la consommation afin de protéger le consommateur (article L.311-4 du code de la consommation).

Ainsi, toute publicité faite, reçue ou perçue en France qui, quel que soit son support, porte sur une opérations de crédit à la consommation, doit être loyale et informative.

Pour répondre à ces deux conditions, elle doit impérativement préciser :

- L'identité du prêteur,

- La nature de l'opération proposée

- L'objet de l'opération proposée

- La durée de l'opération proposée

- Le coût total et, s'il y a lieu, le taux effectif global annuel du crédit (TEG), à l'exclusion de tout autre taux, ainsi que les perceptions forfaitaires ;

- Le caractère fixe ou révisable du TEG

- La période durant laquelle ce taux s'applique (s'il s'agit d'un taux promotionnel)

- Le montant, en euros, des remboursements par échéance ou, en cas d'impossibilité, le moyen de le déterminer. Ce montant inclut le coût de l'assurance lorsque celle-ci est obligatoire pour obtenir le financement et, le cas échéant, le coût des perceptions forfaitaires

- Le nombre d'échéances (pour les opérations à durée déterminée).

Ces informations, pour satisfaire les exigences de l'article L.311-4 du code de la consommation, doivent apparaître clairement sur la publicité, s'inscrire dans le corps principal du texte publicitaire et écrit de façon aussi lisible que toute autre information relative aux caractéristiques du financement.

Par ailleurs, l'article L.311-4 du code de la consommation précise l'interdiction « dans toute publicité, quel que soit le support utilisé, d'indiquer qu'un prêt peut être octroyé sans élément d'information permettant d'apprécier la situation financière de l'emprunteur, ou de suggérer que le prêt entraîne une augmentation de ressources ou accorde une réserve automatique d'argent immédiatement disponible, sans contrepartie financière identifiable ».

Il est à noter que le non respect de cette interdiction est sanctionné par une amende
de 1 500 euros.

A compter du 1er mai 2011 (Loi du 1er juillet 2010 sur le crédit à la consommation 2 Décrets et un arrêté publiés au JO le 2 décembre 2010) pour les crédits d'un montant supérieur à 1 000 euros, les vendeurs auront l'obligation de proposer aux consommateurs le choix entre un crédit amortissable et un crédit renouvelable. Cette mesure sera également applicable aux crédits sollicités au moyen d'une technique de communication à distance.

> Voir tous les dossiers sur le thème : Les crédits à la consommation

Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le 20/07/2012 à 10:35:58

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK