Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Dossier à jour de la loi de finances pour 2021

Dossier de synthèse

Conventions et accords collectifs

Sommaire afficher

1. Typologie des différents accords collectifs

1. 5. Accord de sauvegarde de l'emploi

Les entreprises en difficulté économique ou anticipant de telles difficultés se tournent de plus en plus vers les accords de sauvegarde de l'emploi.

Appelés accords « donnant-donnant », chaque partie prenante y acquiert un avantage. Le chef d'entreprise s'oblige à maintenir ou créer des emplois, et, en contrepartie réciproque, les syndicats, autre acteur de la négociation collective, concèdent une réduction de leur rémunération, par exemple.

Ce type d'accord est fondé sur un échange de contreparties :

- l'employeur prend l'engagement de préserver l'emploi sur une certaine durée, de maintenir l'activité d'un site, ou bien encore de créer de nouveaux emplois (dénommé dans ce cas des accords offensifs)

- les syndicats consentent, au nom des salariés, une réduction de certains de leurs avantages : diminution de rémunération, absence d'augmentation salariale sur une période donnée, réduction de la durée du travail sans maintien de la rémunération, etc).

Les juges recherchent d'abord si l'employeur a véritablement manqué à son engagement.

En effet, lorsque l'employeur s'engage simplement à « éviter » le recours aux licenciements économiques, cet engagement ne paralyse pas son droit de procéder à des licenciements s'ils sont inévitables (Cass. soc., 13 décembre 1995, no 94-13.867).

Si l'employeur a effectivement manqué à son engagement sur l'emploi, plusieurs sanctions sont envisageables :

- les syndicats signataires peuvent agir en vue d'obtenir la réparation du préjudice subi

- les salariés eux-mêmes peuvent demander au conseil de prud'hommes de leur accorder la réparation du préjudice subi, et notamment les salariés licenciés (Cass. soc., 1er avril 1997, no 95-40.516).

> Voir tous les dossiers sur le thème : Le contrat de travail

LES COMMENTAIRES
SWAGGYGIRLLE 26/03/2014 À 09:36:54

very good very pratique ce doc

HERVINELE 27/01/2014 À 14:20:43

Merci!

MOHAMEDLE 05/04/2013 À 16:39:47

c'est agreable

Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le 27/03/2012 à 13:20:59

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK