Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Dossier de synthèse

Le chèque bancaire

Sommaire afficher

1. Les différents types de chèques

Le chèque de paiement ordinaire est le plus utilisé des français. Il s'agit d'un chèque mis à disposition par les banques à leurs clients sous forme de carnet. Egalement appelé chèque barré, il correspond à un chèque non endossable, c'est-à-dire que le chèque ne pourra être remis qu'à une banque et non directement à son bénéficiaire.

Le principe de ce chèque est qu'il doit être endossé avant paiement. En d'autres termes, le bénéficiaire doit apposer sa signature au dos du chèque, avant de le remettre à la banque. Cette dernière créditera par la suite le compte de la somme inscrite.

Il sera toujours possible d'obtenir auprès de sa banque un chèque non barré, que le bénéficiaire pourra remettre en paiement à une personne que sa banque ou se faire régler directement en espèces à un guichet. Néanmoins, ce chèque est de plus en plus rare et a un coût, la loi impose 1.52 € de droit de timbre par chèque non barré.

Le chèque certifié est un chèque barré avec la mention « certifié pour la somme de ». La banque garantit alors au bénéficiaire que la provision est sur le compte du tireur et qu'elle sera disponible le temps du délai de présentation (huit jours à compter de la date de création du chèque). Si le bénéficiaire remet ce chèque à l'encaissement dans les 8 jours, il est certain d'être payé. Au-delà de ce délai, la banque ne garantit plus le paiement. Le chèque redevient un chèque de paiement ordinaire avec des risques de non-paiement.

Le chèque de banque a pour principale caractéristique d'assurer le paiement à son bénéficiaire pendant un an et huit jours. Emis par la banque à la demande du tireur, il est souvent sollicité par le vendeur dans une transaction commerciale, dont le montant élevé (vente/achat biens immobiliers, véhicule, ventes aux enchères, …).

Attention à certaines escroqueries qui mettent en jeu des chèques de banque étrangers falsifiés dans le cadre de transactions se déroulant un week-end, lorsque les banques sont fermées et qu'aucune confirmation ne peut être obtenue.

Une autre catégorie de chèques existe, il s'agit du chèque de garantie. Le bénéficiaire professionnel s'engage à ne pas encaisser le chèque avant un certain délai, sauf si le tireur ne respecte pas ses engagements ou si certains évènements se réalisent.

Il est important de savoir que la jurisprudence ne reconnaît pas cette catégorie de chèque et le définit comme un chèque ordinaire. Le bénéficiaire peut donc à tout moment encaisser le chèque sans respecter le délai.

Le chèque de voyage est un chèque bancaire d'un type particulier. Communément appelé « traveller cheque », il est surtout utilisé lors de voyages à l'étranger. Ce moyen de paiement se présente sous la forme de chèque dont le montant est pré-imprimé. Il peut être échangé contre de la monnaie courante du pays ou utilisé comme mode de règlement dans divers magasins, hôtels, etc. Si le montant du chèque est supérieur au montant des achats, la différence sera rendue en monnaie. Il présente un certain avantage par rapport aux espèces. En effet, en cas de perte ou de vol, il est possible de faire opposition. De plus, ce chèque n'a pas de date d'expiration ; il peut être utilisé indifféremment par des mineurs ou adultes. Néanmoins, il présente des inconvénients, il n'est pas disponible dans toutes les devises, et étant personnel, il ne peut être utilisé par une autre personne.

> Voir tous les dossiers sur le thème : Les moyens de paiement

LES COMMENTAIRES
STANLEYLE 16/02/2014 À 17:09:43

Très bon document. Infiniment merci

MARIE-PAULELE 08/08/2013 À 03:47:55

MERCIIIII !

ALEXANDRELE 20/02/2013 À 16:33:53

c'est très bon comme document

Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le 25/10/2011 à 16:28:37