Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Modèle de lettre
Lettre de demande de reclassement pour inaptitude : maladie ou accident non professionnel


Quand utiliser cette lettre relative au reclassement pour inaptitude ?

Vous êtes salarié(e) et vous avez été déclaré(e) inapte par le médecin du travail suite à un accident ou une maladie d'origine non-professionnelle. Vous contactez donc votre employeur afin de lui demander de vous reclasser dans l'entreprise à un poste plus adapté.

Ce que dit la loi sur l'inaptitude et le reclassement

L'inaptitude peut être consécutive à un accident ou à une maladie d'origine professionnelle ou non-professionnelle. Les articles L. 1226-2 et suivants du code du travail sont relatifs à la seconde. Il est prévu que lorsque, à l'issue des périodes de suspension du contrat de travail consécutives à une maladie ou un accident non professionnel, le salarié est déclaré inapte par le médecin du travail à reprendre l'emploi qu'il occupait précédemment, l'employeur lui propose un autre emploi approprié à ses capacités. En principe, le médecin du travail ne peut constater l'inaptitude médicale du salarié à son poste de travail qu'après avoir notamment réalisé deux examens médicaux de l'intéressé, espacés de deux semaines (article R. 4624-31 du code de travail). Le fait de ne pas respecter ce délai entre les examens médicaux peut donner lieu à des dommages-intérêts pour l'entreprise (Cass. soc., 31 mai 2012, n° 11-10958 D). La proposition de l'employeur prend en compte les conclusions écrites du médecin du travail et les indications qu'il formule sur l'aptitude du salarié à exercer l'une des tâches existantes dans l'entreprise. L'emploi proposé est aussi comparable que possible à l'emploi précédemment occupé, au besoin par la mise en oeuvre de mesures telles que mutations, transformations de postes de travail ou aménagement du temps de travail. Lorsque, à l'issue d'un délai d'un mois à compter de la date de l'examen médical de reprise du travail, le salarié déclaré inapte n'est pas reclassé dans l'entreprise ou s'il n'est pas licencié, l'employeur lui verse, dès l'expiration de ce délai, le salaire correspondant à l'emploi que celui-ci occupait avant la suspension de son contrat de travail. Il ressort de ces articles que l'inaptitude est constatée par le médecin du travail à l'issue d'une visité médicale et que les conséquences d'une inaptitude sont notamment l'obligation pour l'employeur de proposer un reclassement au salarié. Les possibilités de reclasser le salarié doivent être appréciées au sein de l'entreprise, voire du groupe si l'entreprise appartient à un groupe. L'employeur peut éventuellement licencier le salarié déclaré inapte à condition qu'il existe une cause réelle et sérieuse, étrangère à l'état de santé de ce salarié. La raison doit consister par exemple en impossibilité absolue de reclasser le salarié au regard des postes disponibles.

Nos conseils pour votre lettre

Nous vous conseillons d'envoyer une lettre simple à votre employeur. Toutefois, pour plus de sécurité, vous pouvez évidemment opter pour un envoi en recommandé avec accusé de réception. Pensez alors à conserver une copie de votre courrier ainsi que l'accusé de réception.


LES DERNIERS COMMENTAIRES
VERDIERLE 30/05/2011 À 13:47:41

suite à un accident de travail depuis le
4 avril 2009, je suis d'abord passé en catégorie 1 et en date du 1 juin 2011 je passe en 2me catégorie!donc j'ai un certificat du chirurgien stipulant l'incapacité totale de la reprise de mon travail! je dois donc en informer mon directeur en premier de cette situation et je ne sais pas si je dois lui envoyer des papiers ou non ?

Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le : 06/06/2012 17:05:04
Nombre de mots : 250
Voir un aperçu de la lettre type

Logo Pack Légipratique
PACK LÉGIPRATIQUE
avocat pack légipratique
check Modèles prêts à l’emploi
check Références juridiques
check Conseils d’avocat
check Pièges à éviter

les packs de référence tout en un

Voir les Packs LégiPratiques avec conseils d'avocat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK