Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Pesticide Régent : les abeilles n'auront pas gain de cause

Publié par Documentissime le 07/09/2010 | Lu 6233 fois | 2 réactions

La cour d'appel de Toulouse a confirmé le non lieu rendu à Saint-Gaudens dans l'affaire du Régent. Ce pesticide est accusé par les apiculteurs de causer la mort des abeilles et d'être nocif pour l'Homme. La Confédération Paysanne dénonce « un déni de justice » et envisage de se pourvoir en cassation contre la décision rendue par la cour d'appel de Toulouse. Un communiqué du syndicat déplore que « les victimes du Régent TS, personnes intoxiquées et apiculteurs dont les ruches ont été décimées n'ont pas pesé lourd dans la balance de la justice »…

Le délibéré

Annonce de la Confédération paysanne : la cour d'appel de Toulouse a confirmé dans son délibéré du 2 septembre le non-lieu rendu le 30 janvier 2009 pour Bayer et BASF dans l’affaire du pesticide Régent, accusé de provoquer une surmortalité des abeilles.

L'avocat de Bayer France a indiqué que « Bayer était satisfait de cette décision et tranquille sur la suite de la procédure ».

La Confédération paysanne, qui avait dénoncé en 2009 un « non-lieu pour une non justice », a déjà annoncé qu'elle se pourvoirait en cassation contre la décision de la cour d'appel de Toulouse.

Le débat

Le Régent est un insecticide neurotoxique systémique. Il sert à protéger le maïs d’un insecte qui se nourrit des racines : le taupin, une sorte de coléoptère. Il contient une molécule qui s'attaque au système nerveux de l'insecte et le détruit.

Les apiculteurs soupçonnent fortement le Régent (et le gaucho, un pesticide similaire) d'être responsable de la mort de nombreuses abeilles.

Ils dénoncent une dépopulation des ruches, et des problèmes de fertilité. Selon la Confédération paysanne et l'UNAF, « en 2002 et 2003, 90 % de certaines ruches ont été éliminés quand les abeilles ont butiné des tournesols dont les semences avaient été enrobées de Régent ».

Plusieurs études ont été réalisées. L’étude multifactorielle des troubles des abeilles provenant du comité scientifique et technique publiait en 2008 des résultats « préoccupants » qui « ne permettent pas d'exclure des risques inacceptables ».

Le ministère de l'agriculture dans un communiqué de presse du 4 septembre 2003 annonçait que « c'est la première fois qu'un lien explicite a pu être établi entre la mise en culture de semences enrobées d'un produit phytosanitaire et d'une mortalité massive d'abeilles ».

Le mot de la fin

« Si l'abeille venait à disparaître de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que cinq années à vivre. »

Citation apocryphe attribuée à Albert Einstein


Les derniers commentaires (2)
Meliophile a écrit le 07/09/2010 à 18:28:46
Signaler un abus
Même s'il est toujours dangereux de commenter la chose jugée sans avoir tous les éléments en main, difficile de ne pas voir derrière une décision tellement contraire au principe même du bénéfice du doute (lequel devrait inciter à la plus élémentaire prudence), l'influence de considérations, voire de pressions, d'ordre économique... Compte tenu du fait que la Cassation n'est habilitée à statuer que sur la validité de la procédure, je crains fort que vous n'ayez raison lorsque vous affirmez que nos "chères petites" n'auront probablement pas gain de cause. Les accusés dans cette affaire se seront entourés de toutes les précautions juridiques possibles... Toutefois, je persiste à souhaiter que soit trouvée la faille qui a amené à ce que je ne puis m'empêcher de nommer un déni de justice, tant il est vrai que "point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Cela dit, aimons les abeilles sans qui disparaîtraient 80% de nos ressources alimentaires... En tant que méliophile (nom que j'ai imaginé de donner à toute personne qui aime les abeilles, puisqu'à ce jour il n'a pas été officiellement créé), je vous félicite pour la qualité de votre information: en effet, il est de notoriété publique dans le monde apicole, que la citation que vous évoquez est, comme vous le dites très bien, apocryphe.
Cela ne l'empêche pas de n'être que trop vraie! Vive les abeilles, et vive les... méliophiles!
cielnature a écrit le 08/09/2010 à 14:14:19
Signaler un abus
Bien sûr un pesticide est destiné à tuer les insectes mais les champs de colza ont besoin d'être butinés et le but de l'agriculteur est d'avoir une récolte et donc Bayer a dû penser aussi aux abeilles...
En tout cas il est un danger beaucoup plus omniprésent de la plaine à la montagne: ces nuages bien visibles sur la photo d'illustration et qui ne respectent pas le sens du vent. Ces nuages altèrent la lumière, ce qui piège les abeilles à la manière de la lumière d'un lampadaire. Ces nuages sont ceux de la Planète Avionie où nous nous contraignons stupidement à vivre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK