Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Prototype iphone perdu : info ou intox ?

Publié par le 28/04/2010 | Lu 5202 fois | 0 réaction

Les médias annonçaient, il y a plus d'une semaine, qu'un prototype d'iPhone de nouvelle génération avait été perdu dans un bar californien par un jeune ingénieur de chez Apple, Grey Powell. Alors que la firme en réclamait la restitution, le prototype a atterri entre les mains de Gizmodo, un site internet consacré aux nouvelles technologies. Si des rumeurs disant qu'il s'agissait d'un « coup de comm' » marketing de la part d'Apple ont circulé, la récente perquisition au domicile du rédacteur en chef de Gizmodo semble indiquer le contraire.

La rédaction du site internet Gizmodo s'est empressée de publier des photos du combiné high-tech sous toutes ses coutures, afin d’en dégager ses caractéristiques.

Gizmodo déclare avoir acquis le prototype 4G pour la modique somme de 5 000 dollars. L’investissement semble avoir porté ses fruits, puisqu’à l’heure actuelle, l’article du site consacré au mobile approche les 9 millions de consultations.

Selon le site internet dédié aux nouvelles technologies, le modèle intègre plusieurs nouveautés par rapport à l'actuel iPhone, telle qu’une caméra permettant de faire des visioconférences.

Apple, une culture du secret

La société Apple, connue pour sa culture du secret et la protection de ses pratiques industrielles, a exprimé sa volonté de récupérer l'appareil.

En effet, la firme californienne cultive, en guise de stratégie marketing, le secret comme moyen d'alimenter les rumeurs, de créer le buzz autour de la marque.

Certains faits rapportés viennent à prouver qu’Apple est devenu une société quelque peu paranoïaque et répressive. La société n’hésite d’ailleurs pas à poursuivre en justice les blogs et sites internet qui dévoileraient des informations encore tenues secrètes par la firme.

Un article du New York Times dévoilait, l’année dernière, les méthodes employées par la société pour éviter ou contrôler toute fuite. Ainsi, les salariés seraient surveillés dans leurs bureaux par des caméras de surveillance. Ceux qui travaillent sur les projets secrets devraient passer par des sas de sécurité avant de pouvoir arriver sur leur lieu de travail.

Apple donne même parfois de fausses informations à ses employés sur des projets en cours, afin d’enquêter sur les fautifs d’une éventuelle fuite.

Du fait de cette réputation, nombre de thèses circulent sur Internet, discréditant l’histoire d’un simple oubli. Pour beaucoup, « le morceau est trop gros à avaler », et ce prototype serait un faux.

D’ailleurs, Gizmodo est accusé d'avoir présenté un engin qui n'aurait rien à voir avec le futur iPhone destiné à la vente. Le site spécialisé dans les nouvelles technologies a contacté Grey Powell, l’ingénieur tête en l’air, et affirme qu’il serait toujours en poste chez Apple.

Toutefois, il semble qu’Apple soit déterminé à récupérer son appareil, au vu des moyens employés.

L’intervention policière

Une perquisition menée par la police au domicile du rédacteur en chef de Gizmodo, Jason Chen, ajoute du crédit au fait que l’appareil serait effectivement un prototype de la marque Apple. Elle aurait été orchestrée à la demande d'Apple.

Sur son site Gizmodo, le rédacteur en chef à l’origine du scoop rapporte qu’au retour d’un diner au restaurant vendredi soir, il a trouvé la police en train de perquisitionner son intérieur.

Du fait de son absence, les policiers ont reconnu avoir cassé la porte, afin de pouvoir entrer et inspecter son appartement depuis plusieurs heures déjà.

Mais pour le directeur d'exploitation du groupe d'informations sur internet Gawker, auquel appartient Gizmodo, « le mandat de perquisition était invalide ». En effet, Jason Chen étant journaliste, la perquisition de son domicile viole le droit à la protection des sources. Dans la mesure où il travaille chez lui, « son domicile constitue de fait sa salle de rédaction » et ne peut être ainsi perquisitionné.

Jason Chen estime que la police scientifique a saisi 4 ordinateurs et 2 serveurs.

Le site Gizmodo avait pourtant annoncé mardi qu'il allait rendre à Apple le fameux prototype.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK