Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Les prix de l'assurance auto vont s'envoler en 2011

Publié par Documentissime le 05/08/2010 | Lu 6090 fois | 0 réaction

Selon le journal Les Echos, paru jeudi 5 août, les prix de l'assurance auto devraient augmenter en 2011. Après cinq années de baisse, les primes d'assurance pourraient croître de près de 10 % d'ici à 2013. Le quotidien économique évoque une augmentation des tarifs moyens comprise entre 3 % et 5 % dès l'an prochain. Cette augmentation serait justifiée par les mauvais résultats des compagnies d'assurance en 2009 causés par la crise et les catastrophes climatiques.

Près de 10% d’augmentation d’ici 2013

La baisse des tarifs de l’assurance auto amorcée depuis cinq ans est terminée, selon le journal Les Echos. Les primes d’assurance auto vont augmenter dès 2011 de 3 à 5 %. La hausse devrait ainsi atteindre 9 % en 2013.

« Les effets sur la facture varieront sensiblement d'un assureur et d'un assuré à l'autre. Pour mémoire, la prime moyenne pour un quatre roues est de l'ordre de 450 euros HT », précise le quotidien.

Pour le journal économique, la hausse a déjà commencé. D’après le comparateur Assurland, l’indice des prix en assurance automobile des particuliers (Ipap) a augmenté de 4% en rythme annuel en avril et de 1,2% en juillet. Dans le même temps, le chiffre d'affaires de l'assurance auto était en hausse de 2 % à fin mai, reflet des premières mesures de corrections tarifaires.

Une année 2009 difficile

Les assureurs se plaignent d’une année noire.

La principale cause de ces augmentations, ce sont les événements climatiques (tempêtes Klaus et Xynthia, grêle…) qui ont provoqué une augmentation de la demande de réparations.

La baisse du prix de l'essence a, quant à elle, poussé les conducteurs à rouler davantage (trafic en hausse de 4 % à 5 % en 2009). Parallèlement, les mêmes automobilistes ont causé davantage de dégâts matériels (+2% en 2009). Cependant, lors du premier semestre 2010, le nombre de tués a baissé de 10,6 % par rapport à la même période l’année précédente.

Selon le journal, «l'inflation du coût moyen des réparations (+ 3 % à + 4 % par an) ainsi que du coût des corporels graves (multiplié par trois en dix ans) s'est poursuivie».

Enfin, les taux d’intérêt bas ont contribué à une baisse des résultats financiers. Ils ont moins de réserves sur les années antérieures, il leur est donc impossible de lisser leurs résultats.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK