Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Incendies domestiques : les français ont cinq ans pour installer un détecteur de fumée

Publié par Documentissime le 09/12/2010 | Lu 6326 fois | 1 réaction

Hier soir, au cours de la fête des lumières à Lyon, manifestation populaire qui se tient chaque année dans la ville autour du 8 décembre, un appartement dans le 6ième arrondissement a pris feu. 60 pompiers sont intervenus et ont fait évacuer l'immeuble en flammes. Bilan de l'incendie : une personne décédée et plusieurs personnes blessées dont deux gravement. Pour l'heure, l'origine du drame est encore indéterminée, mais ce malheureux incident donne l'occasion de s'attarder sur la loi imposant aux foyers un équipement de détecteur de fumée.

Un feu d’appartement violent

Un mort et 12 blessés dont deux gravement, le bilan est plutôt lourd suite à l’incendie survenu hier, dans le 6e arrondissement de Lyon.

L’immeuble d’habitation situé au 55 de la rue Molière a pris feu dans la nuit aux alentours de 22h, une heure après qu’il a été circonscrit par les pompiers du Rhône.

Le responsable des opérations de sauvetage, le Lieutenant-Colonel Gilles Froment, fait un constat amer : «Un homme d'une soixantaine d'années a été retrouvé mort dans l'appartement qui a brûlé. Il y a eu deux personnes gravement intoxiquées et 10 autres légèrement intoxiquées, dont un sapeur-pompier».

60 pompiers ont été mobilisés et 26 véhicules, dont deux grandes échelles qui auraient permis la sortie du bâtiment en flammes de 7 personnes qui se trouvaient sur les lieux.

«Nous sommes rapidement arrivés sur les lieux car la caserne est proche. Les flammes sortaient déjà par les fenêtres de l'appartement en feu du 3ème étage et 'léchaient' les fenêtres de l'appartement situé au-dessus. Il s'en est fallu de peu que le feu se propage au 4ème étage», a rendu compte le Lieutenant.

Certains habitants, encore choqués, témoignent : «J'habite au 6ème étage, trois étages juste au-dessus de celui qui a pris feu. J'ai été prévenue de l'incendie par une de mes professeurs qui habite également dans l'immeuble. Quand je suis arrivée, le feu était éteint. Je ne sais pas dans quel état se trouve mon appartement», explique Marion Derouvroy, une des occupantes de l’immeuble incendié.

La raison de l’incendie est à ce jour encore inconnue des pompiers.

Selon le Centre Européen de Prévention des risques, un incendie serait provoqué toutes les 2 minutes et causerait 800 décès et 10 000 victimes chaque année.

En outre, un français sur 3 serait victime d’un incendie au cours de sa vie.


Loi du 9 mars 2010 : des détecteurs de fumée obligatoires

Conformément à la loi du 9 mars 2010, les occupants, locataires ou propriétaires, doivent obligatoirement équiper leur logement de détecteurs de fumée.

La fumée étant la première cause de décès dans les incendies, il est indispensable de la détecter rapidement.

Le détecteur de fumée, dont le nom officiel est le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), est un petit appareil qui fonctionne sur pile et qui émet une alarme puissante dès qu’il détecte les premières fumées. Les occupants de la maison pourront donc être alertés et fuir pour éviter l’intoxication par les fumées.

Facile à installer, il se visse simplement au plafond et coute en général pas plus de 20 euros pièce. La gamme des produits fabriquée par « Kidde » est la plus importante du marché, pour acheter son DAAF.

Actuellement en France, le taux d'équipement des foyers en détecteurs de fumée est inférieur à 5 %, contre 89% en Angleterre, 98% en Norvège, 94% au Canada et 95% aux Etats-Unis.

En Angleterre par exemple, c’est la loi de 1991 qui a imposé à tous les foyers anglais nouvellement construits, l'installation de détecteurs de fumée.

En France, presque 20 ans après l’Angleterre, la loi n°2010-238 du 9 mars 2010, publiée au Journal officiel de la République française du 10 mars 2010, rend désormais obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation.

Le mardi 23 février 2010, les députés avaient adopté la proposition de loi sur l'obligation d'équiper les logements de DAAF, et ont été suivis par les sénateurs deux jours après.

Cinq ans pour s’équiper

Avis à tous les Français : vous disposez de cinq années pour équiper vos habitations du Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée.

Il appartient aux occupants, qu'ils soient locataires ou propriétaires, de prendre leurs dispositions pour équiper leur logement du DAAF et le mettre ainsi aux normes. Ils devront également déclarer à leurs assurances contre les risques incendies, la présence du DAAF dans leurs foyers et ainsi leur mise en conformité avec la législation.

Concernant toutefois les locations meublées et saisonnières, les logements de fonction et les foyers, l'installation du ou des détecteur(s) incombera au seul propriétaire.

Un décret d'application à venir précisera les modalités d'application de cette nouvelle obligation.


Les derniers commentaires (1)
bofobfbofbof a écrit le 09/12/2010 à 13:40:46
Signaler un abus
Et que se passe-t-il si on ne le fait pas ? On va en prison ?
Au fait, qui est-ce qui vend ces produits ? Est-ce qu'il y a un "principal importateur" lobbyiste, comme pour le mal-nommé "triangle de sécurité", qui les achète en chine et qui les revend 100 fois plus chers aux con...sommateurs(tribuables aussi, puis que la TVA doit être de 20 % même si c'est obligatoire ...)
Sous l'ancien régime, on appelait ce type d'achat obligatoire la "gabelle" : c'est merveilleux, le Sarkoland, ça fait voyager dans le temps

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK