Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Grève nationale du 27 mai : les français devraient avoir plus de peur que de mal

Publié par Documentissime le 26/05/2010 | Lu 5146 fois | 0 réaction

Une grève interprofessionnelle est prévue jeudi 27 mai 2010 afin de contester, principalement, la réforme des retraites. A la suite de la publication du document de travail sur la retraite par le gouvernement, les syndicats ont appelé à la mobilisation ce jeudi. Le réseau SCNF étant souvent touché par les mouvements de grève, les responsables anticipent les plaintes des usagers et affirment que la grève n'affectera que peu le transport en cette journée de mobilisation.

Encore une grève, mais pourquoi ?

Un document d’orientation concernant les retraites a été proposé aux différents partenaires sociaux et aux syndicats, dimanche 16 mai 2010, par les services du ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique. La plus remarquable des propositions concerne le recul de l’âge de la retraite ; les Français devront travailler plus pour obtenir leur retraite, ce qui suppose évidemment une augmentation de la durée d’activité. Par ailleurs, une contribution supplémentaire sur les hauts revenus et les revenus du capital est envisagée, ce qui permettrait d’augmenter les ressources pour financer les retraites. Enfin, il est prévu que la pénibilité, c’est-à-dire la difficulté de certaines activités,  pourrait être prise en compte pour le calcul de la retraite.

Cependant, la communication de ce document de travail a suscité de vives réactions du côté des syndicats. Par conséquent, une journée de mobilisation est prévue ce jeudi pour la défense de l’emploi, des salaires et des retraites. 
L’objectif principal de cette mobilisation est de lutter contre les dispositions de la réforme des retraites pour permettre un départ à la retraite à 60 ans, à taux plein, en assurant son financement par un nouveau système de répartition des richesses.

Certains syndicats comme la CGT demandent la révision du Code des pensions. Plusieurs éléments sont revendiquées dans leur préavis de grève : tout d’abord, une revalorisation des salaires ; ensuite, un arrêt des suppressions des emplois. De plus, ils revendiquent l’arrêt des dispositifs de réorganisation territoriale de l’Etat, ainsi que des délocalisations et des fermetures des services de proximité. Enfin, ils souhaitent, par cette mobilisation, obtenir l’abrogation de la loi dite « de mobilité et des parcours professionnels » (notamment relative à la gestion des ressources humaines).

Quant à la FSU, elle compte également manifester pour lutter contre la masterisation de l'enseignement et souhaite donc dénoncer la « dégradation du système éducatif ». Dominique Paquentin, de la CFDT perçoit cette réforme comme « un retour au moyen-âge ».

Qui seront les grévistes ?

Plusieurs syndicats vont se mobiliser demain, parmi lesquels on trouvera la Fédération syndicale Unitaire (FSU : les métiers relevant du champ de l’éducation, de la jeunesse et des sports, de la recherche, de la culture et de la justice), la Confédération générale du travail (CGT), la Confédération Française démocratique du travail (CFDT ; relative à tous les secteurs professionnels : industrie, services, agroalimentaire, collectivités locales), UNSA (défenseur de l’emploi et le service public),  Solidaires (couvre l'ensemble des secteurs professionnels) et la Confédération française des Travailleurs chrétiens CFTC (regroupe 14 fédérations professionnelles : secteur de la banque, enseignement privé,…).

Cependant, grande surprise, la SNCF déclare que le réseau ne sera pas perturbé ou presque. 75% des TER seront assurés, 80% des transiliens, le trafic devrait être quasi normal sur les lignes TGV, trois trains sur quatre circuleront en moyenne sur le réseau Intercités et deux trains sur trois sur le réseau Teoz. Quant au trafic international (Eurostar, Thalys, …), il devrait être normal. La RATP annonce que le trafic ne sera que peu perturbé plus par la grève, sauf le RER B qui fonctionnera à 50%. 
A niveau local, certains réseaux de transport en commun annonce des chiffres rassurants pour cette journée de grève nationale. Par exemple, le réseau de transports en commun lyonnais devrait assurer son service à 94%.

La SNCF épargnée par la réforme de la retraite

Alors que le projet de repousser l’âge de la retraite anime actuellement la scène politique, le ministre du travail, Eric Woerth, a annoncé ce mercredi que les agents de la SNCF ne seront pas concernés par cette réforme et conserveront donc le régime spécifique adopté en 2007. 
Pour rappel, les agents de la SNCF bénéficient de dispositions dérogatoires en matière de retraite, à savoir : 55 ans pour les agents en service sédentaire, 50 ans pour les agents de conduite des locomotives.  Et l’âge maximum de maintien en service s’élève à 65 ans.
Les salariés SNCF pourront conserver la possibilité de partir à 60 ans. Reste donc à savoir si, suite à cette déclaration, les syndicats SNCF auront un élan de solidarité demain en participant à la grève.

« Toute réforme des retraites est progressive » avait déclaré Eric Woerth. Toutefois, 53% des français se disent insatisfaits de la réforme qui s’annonce. Cette mobilisation, conséquence d’une contestation générale, changera-t-elle la position du gouvernement ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK