Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Football: Des Etats généraux suite à la débâcle française au mondial 2010

Publié par Documentissime le 28/10/2010 | Lu 5885 fois | 0 réaction

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, n'a pas vraiment apprécié la contreperformance des bleus cet été durant la coupe du Monde 2010, en Afrique du Sud, et l'a fait savoir. Il est ainsi à l'initiative de la création des Etats généraux du football français, qui se déroulent sur deux jours, aujourd'hui et demain, au coeur du bois de Vincennes, à l'Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). Ces Etats généraux seront-ils à l'image des bleus : beaucoup de bruit pour peu de résultat ? La question fait débat chez les acteurs du monde du football.

Trois ateliers, trois thèmes de travail retenus

Surtout ne pas faillir à notre réputation de « grévistes dans les gènes », quel que soit le domaine…  Il y a maintenant quatre mois, pour la première fois au cours d’un Mondial de foot, les sportifs ont fait grève !

En réaction à cet incident, et sur la demande du chef de l’Etat, tous les acteurs, de près ou de loin, du Football français sont amenés à participer aux Etats généraux, pendant lesquels les débats seront regroupés autour de trois grands thèmes :

  • La « Modernisation des structures du football », concernant la gouvernance du Football. Il s’agira de redéterminer les pouvoirs et les missions des institutions du Foot.
  • La « compétitivité économique, financement et solidarité dans le football », où seront débattus des questions d’ordre financier.
  • Les « Enjeux sociaux et citoyen du football », il s’agira de donner une touche de moralité au foot français… vaste programme …

Mais la vraie question qui va être posée au cours de ces Etats généraux, sur laquelle tout le monde, amateurs comme professionnels, semble s’entendre est la suivante : dans quelles mesures peut-on changer le mode d’élection du président de la Fédération française de Foot (FFF) ? L’idée d’un scrutin de liste a été évoquée. En tout état de cause, l’exécutif autour de la fédération va être renforcé.

L’issue du match menée par les Etats-généraux aujourd’hui et demain est donc capitale pour Fernand Duchaussoy, actuel président par intérim de la FFF. « Jeudi et vendredi, ce sera une étape incontournable pour élargir le champ de vision des gens par rapport à la modernisation que nous voulons mettre en place. Cela se poursuivra par le deuxième étage de la fusée, la réunion du collège des présidents de ligue et districts le 12 novembre. En espérant qu'après avoir brassé toutes les idées, on puisse avoir un socle commun pour présenter un texte le 18 décembre », a-t-il commenté.

Etats généraux du Foot : du vent ou pas ?

« Davantage grand-messe que serment du Jeu de paume », voilà comment les Etats généraux du Football ont été qualifiés par un journaliste du journal l’Express, dans une chronique de mardi dernier.

Le président de la Fédération français se réjouit quant à lui des Etats généraux et se plait à rappeler son irritation quant à l’attitude adoptée par les bleus au cours de la coupe du monde 2010 : « Sur le rôle social, je veux montrer qu'il n'y a pas que les mecs qui refusent de descendre du bus. Il y a tout le rôle d'intégration dans les quartiers, etc. Il faut aussi parler du football de façon positive parce que si nous n'étions pas là, la société serait pire que ce qu'elle est actuellement » 

Pour certains anciens Footballeurs, l’utilité des ces Etats généraux est à remettre en cause.

Laurent Blanc considère en effet que "Les résultats du football français de ces dernières années ne sont pas si catastrophiques que ça. Il faut professionnaliser mais remettre en cause d'un bloc toute une institution... ».

Quant à Michel Platini, président de l'UEFA, il considère que les Etats généraux, c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose : « La Fédérationmarchait bien et puis, d'un coup, pour un épisode fâcheux et des résultats médiocres, il faudrait tout changer, revoir le mode de fonctionnement de la FFF ».

Affaire à suivre…


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK