Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Facebook ne connaît pas la crise : 800 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2009

Publié par Documentissime le 21/06/2010 | Lu 5579 fois | 0 réaction

Facebook ne connaît pas la crise. Le réseau social aux près de 500 millions de membres dégagerait, pour l'exercice 2009, 800 millions de dollars de chiffres d'affaires et quelques dizaines de millions d'euros de bénéfices, a annoncé une source anonyme à Reuters. Lancé il y a six ans dans une petite chambre d'étudiant d'Harvard, l'entreprise serait désormais devenue rentable pour la première fois grâce à ses recettes publicitaires.

Le chiffre d’affaires dégagé par Facebook est bien au-delà des espérances de ses dirigeants. Courant 2009, Marc Andreessen, membre du conseil d’administration de Facebook, tablait sur un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars sur une année pleine. « Ils minorent leur performance. Il n'y a pas d’avantage à donner aux gens des prévisions élevées. C'est toujours mieux d'être en dessous » explique la source citée par l'agence. Pour certains sites web, les revenus de Facebook pourraient atteindre un milliard de dollars en 2010. Une croissance qui a motivé les investisseurs tels que le milliardaire chinois Li Ka-Shing, ou encore Bono, le chanteur de U2.

 

Mais Facebook est un site qui coûte cher, très cher. Sur les 800 millions d’euros de chiffre d’affaires, seules quelques dizaines de millions seront créditées au bénéfice de la société. Le reste des revenus sera notamment affecté à de lourds investissements afin de supporter le trafic toujours plus important de son service.

 

Ces chiffres prouvent que Facebook n’est que peu touché par la tourmente qui l’entoure actuellement. Certains internautes ont en effet décidé de quitter le réseau social afin de protester contre le manque de garanties apportées par la firme pour assurer le respect des données personnelles. Lors du « Quit Facebook Day », le 31 mai 2010, 30 000 personnes auraient franchi le pas. « Facebook, comme Internet en général, est porteur de plusieurs problèmes pour la protection des données personnelles » expliquait en novembre dernier, dans Midi Libre, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État à l’économie numérique.

 

Facebook n’a cependant pas souhaité confirmer les rumeurs sur sa santé financière.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK