Dosettes Café Nespresso : La fin du monopole ?

Publié par Documentissime le 21/04/2010 | Lu 7221 fois | 1 réaction

La marque Nespresso perd aujourd'hui son monopole commercial sur les capsules de café compatibles avec ses machines à café. En effet, la Maison du Café vient de sortir des dosettes compatibles avec les machines à café Nespresso, agissant ainsi hors du monopole instauré par la marque. Il s'agit d'un juteux marché pour lequel Nespresso a protégé sa capsule avec pas moins de 1 700 brevets. Le jeu en valait la chandelle étant donné que, grâce à ces recharges, la société Nestlé a enregistré un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros l'an dernier.

Le consommateur de café Nespresso ne sera donc plus obligé de faire un détour par la boutique du même nom pour acheter ses recharges. En effet, les capsules de Maison du Café sont disponibles en grande surface. Il s’ensuivra une économie, puisque les capsules doivent être commercialisées 5 centimes de moins que celles de Nespresso. Une économie qui semble minime mais qui se pourrait alléger le « budget café » des ménages.

Nespresso rappelle avoir un florilège de brevets pour défendre ses droits de propriété intellectuelle attaché à sa capsule. Les deux nouveaux concurrents restent évasifs sur la question. Ils assurent pourtant que leurs brevets, protégeant les capsules nouvellement mises sur le marché, sont hors du champ des brevets Nespresso et ne violent donc pas les droits de Nestlé sur ses dosettes. La capsule serait une innovation à part, d’une forme différente.

Rappelons que pour être brevetable, en France, l’invention doit, entre autres, présenter le caractère de nouveauté. Et elle n’est nouvelle que si elle n’est pas comprise dans l’état de la technique. L’état de la technique étant défini comme tout ce qui a été rendu accessible au public avant la date du dépôt de la demande de brevet.

Concernant la question écologique, les capsules étant trop petites pour être triées par les machines, les deux nouveaux concurrents ont dû choisir des matériaux non polluants. Maison du Café a produit ses capsules en plastique car il ne laisserait pas de résidus, tandis que Casino a choisi l’amidon, qui est biodégradable en six mois.

La question sera donc de déterminer si les nouveaux concurrents de Nestlé sur le marché des dosettes sont susceptibles de violer les brevets protégeant les capsules Nespresso, auquel cas il semble irrémédiable que Nestlé défendra ses droits et tentera d’obtenir le retrait de ces capsules du marché afin de protéger son monopole.

Arnaud Deschamps, directeur général de Nespresso France, précise :"C'est une nouvelle forme de concurrence. Mais on n'empêche pas nos concurrents de nous concurrencer. Nous avons protégé nos capsules avec 1700 brevets. Si jamais ils touchent à nos brevets, on défendra notre propriété intellectuelle". Si Nespresso ne compte pas empêcher la commercialisation de capsules concurrentes, il semble toutefois lancer un défi à quiconque souhaiterait s'y risquer.

Avec 1 700 brevets protégeant ses dosettes, le challenge semble difficile et pour l’heure, Arnaud Deschamps semble serein. Les 25 années d’expérience de Nespreso, la qualité de ses récoltes de café ainsi que son savoir faire artisanal lui assurent une place stable sur le marché. et de conclure: "On a 25 ans d'expérience. On va chercher les meilleures récoltes, et  seulement 1% du café correspond à nos critères. On a un savoir-faire artisanal  et humain pour faire des grands crus. Si d'autres marques arrivent, ça va être  compliqué pour elles".

Cependant, des recharges facilement accessibles à un moindre coût risquent de peser dans la balance. Reste à savoir si le goût sera au rendez-vous.