Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Droit du travail

Rupture période d'essai et indemnités
Licenciement et rupture conventionnelle

Bonjour,
Je suis actuellement en CDI et encore en période d'essai. Ma période d'essai à été renouvelé à l'initiative de l'entreprise : je suis donc en poste depuis 2 mois et il me reste encore deux mois de période d'essai.
Le contrat et les missions sont différentes de ce à quoi j'avais postulé. Ce travail a déjà un impact important sur mon état de santé je souhaiterais donc interrompre ma période d'essai. Sous quelles conditions pourrais-je être indemnisée ?
J'ai lu en effet que si ma période d'essai était interrompu alors que j'ai démissionné de mon ancien emploi, je devait avoir passé moins de 91 jours dans l'entreprise (je suis encore dans les temps) et je devais avoir cotisé pendant 3 années consécutives. Or j'ai enchainé différents contrats d'apprentissages, des CDD, de l'interim, des CDI, j'ai cotisé l'équivalent de 5 ans et demi sur ces 6 dernières années mais jamais 3 ans dans la même entreprise.
Ai-je quand même droit à des indemnités ?
Merci d'avance pour votre retour
Julie


Question posée le 05/06/2018

Par Julie75013

Département : Paris (75)


Mots clés de cette question :conditionsdémission légitimedroit au chômage

Par Henri PESCHAUD (Avocat)

Date de la réponse : le 09/06/2018

Bonjour,

Votre information n'est pas totalement exacte.

Tout d'abord, si la rupture de la période d'essai intervient à l'initiative de votre nouvel employeur, vous êtes dans le cas classique de la perte involontaire d'emploi.

Si c'est vous qui rompez la période d'essai, vous devez faire partie des "démissions légitimes".

Pour que votre démission d'un nouveau poste, avant 65 jours ouvrés suivant la date d'embauche, soit considérée comme légitime il faut que cette nouvelle embauche fasse suite à un licenciement, et non à une précédente démission.

Le bénéfice de l'ARE est également subordonné à la réalisation d'une période minimale de travail que l'on appelle la période d'affiliation. Il faut avoir été salarié au moins 4 mois au cours des 28 derniers mois ou 36 derniers mois, si vous êtes âgé d'au moins 53 ans à la date de fin de votre dernier contrat de travail

Voyez sur le sujet (et d'autres) :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F89

Photo PESCHAUD Henri
Henri PESCHAUD (Avocat)

PARIS 75014
Cabinet : Peschaud
Tél : 0147974220
Fax : 0147974220
Faites découvrir nos services gratuits sur
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK