Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique

Modèle de lettre
Lettre de licenciement du salarié pour faute professionnelle


Quand utiliser cette lettre de licenciement ?

Un salarié commet une exécution défectueuse de son contrat de travail, tels des manquements préjudiciables, des négligences. Vous souhaitez donc le licencier pour ce motif.

Ce que dit la loi sur le licenciement pour faute professionnelle

Pour être recevable, la cause du licenciement doit être réelle et sérieuse. A défaut, le licenciement est qualifié d'injustifié ou d'abusif. Le caractère réel impose que le licenciement se base sur des faits objectifs, vérifiables et non sur un jugement subjectif. L'aspect sérieux vise une gravité suffisante pour rendre inévitable le licenciement. Concernant la typologie des licenciements d'ordre personnel, la faute du salarié, souvent invoquée, n'est pas nécessairement exigée. D'autres motifs (insuffisance professionnelle, absences répétées ou prolongées entraînant l'impossibilité de maintenir le contrat de travail par ex.) peuvent être à la source d'un licenciement. S'il découle d'une faute, celle-ci peut, selon son importance (simple, grave ou lourde), dispenser l'employeur du versement de certaines indemnités. La faute grave est celle qui provoque des troubles sérieux ou des pertes pour l'entreprise et rend impossible le maintien du salarié dans l'entreprise. Dans ce cas, aucun préavis ni indemnité de licenciement ne sont dus. La faute lourde est caractérisée par l'intention de nuire du salarié (vol, détournement de fonds par ex.). Elle est aussi privative de l'indemnité de congés payés. Il est rappelé que l'employeur qui souhaite licencier un salarié doit convoquer celui-ci à un entretien préalable. Après cet entretien, il doit lui adresser un courrier recommandé lui notifiant sa décision et lui indiquant, précisément, les raisons qui l'ont conduit à la prendre. Il a été jugé qu'un employeur qui n'indiquait aucun motif précis pouvait être condamné pour licenciement abusif. En outre, il est à noter que cette notification doit être envoyée au moins deux jours ouvrables après l'entretien préalable. La lettre doit également mentionner le droit individuel à la formation du salarié. Tout licenciement peut être contesté devant le conseil de prud'hommes. Si un doute subsiste, il est au bénéfice du salarié. Si le juge considère qu'il n'existe pas de cause réelle et sérieuse, il peut  Proposer la réintégration du salarié dans l'entreprise. Mais si une des parties refuse cette issue, le juge peut condamner l'employeur à verser au salarié une indemnité au moins égale à 6 mois de salaires. Ces sommes viennent en plus des indemnités de licenciement et de préavis.

Nos conseils pour votre lettre

Il est imposé d'adresser cette lettre en recommandée avec accusé de réception, ou en remise en main propre contre décharge. Nous vous recommandons la première voie. Conservez précieusement une copie de la lettre (lettre + pièces jointes) et l'accusé de réception.


Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le : 22/10/2011 21:47:33
Nombre de mots : 262
Voir un aperçu de la lettre type

Logo Pack Légipratique
PACK LÉGIPRATIQUELicencier un salarié
Photo SUTTER Gérard
check Modèles prêts à l’emploi
check Références juridiques
check Conseils d’avocat
check Pièges à éviter
Par Maître SUTTER AVOCAT

le pack de référence tout en un

Le pack complet et sur-mesure destiné aux employeurs