Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Bail résilié, indemnité d’occupation pour l’époux occupant

Publié par Caroline YADAN PESAH le 27/07/2017 - Dans le thème :

Vie familiale

| Lu 3308 fois |
0 réaction


Après résiliation du bail du logement familial, l’épouse qui quitte l’appartement n’est pas tenue par l’indemnité d’occupation. Cependant, elle est liée solidairement aux dettes de son mari, ainsi le propriétaire peut faire jouer la solidarité des conjoints pour les dettes ménagères.
En l’espèce, un propriétaire met fin au contrat de bail d’un couple marié. De plus, il fait condamner les époux au paiement de l’arriéré de loyers. Cependant, c’est uniquement le mari qui est déclaré débiteur de l’indemnité d’occupation due à l’issue de la résiliation du bail. En effet, l’épouse avait averti le bailleur qu’elle quittait les lieux à une date antérieure.
Le propriétaire qui demandait solidairement aux époux de lui verser l’indemnité d’occupation a été débouté.
En effet, selon la décision n° 16-16.732 en date du 17 mai 2017, de la première chambre civile de la Cour de cassation, l’épouse n’est pas tenue par l’obligation de payer l’indemnité d’occupation. La Haute cour a confirmé la décision de la cour d’appel.
En effet, le propriétaire n’a pas invoqué le caractère ménager de la dette due pour l’occupation des lieux par un seul des époux. Ce dernier s’est borné à soutenir que les époux devaient être tenus solidairement au paiement des loyers jusqu’à la transcription du jugement de divorce en marge des actes de l’état civil.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK