Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Var : Les dégâts des inondations estimés à un milliard d'euros

Publié par Clément STIEVET le 15/07/2010 | Lu 5704 fois | 0 réaction

Selon un rapport de la préfecture du Var, les inondations qui ont touché le département les 15 et 16 juin 2010 ont causé pour 1,054 milliard d'euros de dégâts. Les chiffres définitifs rendus publics par le rapport font état de 23 morts et deux disparus, auxquels s'ajoutent les 266 000 personnes touchées par la catastrophe. Il y a un mois, le département du Var avait été dévasté par des pluies torrentielles, touchant principalement les villes de Draguignan, des Arcs, de Vidauban et du Cannet-des-Maures. La catastrophe a laissé derrière elle des villes meurtries et des habitants résignés. Aujourd'hui encore, l'activité a du mal à repartir.

La priorité donnée aux assurances

La priorité pour reconstruire, ce sont les assurances. Mais beaucoup d’habitants rencontrent encore aujourd’hui des difficultés pour être indemnisés. Toutes n'ont pas les mêmes pratiques. Certaines ont fourni des avances, d'autres pas. Certaines se montrent conciliantes, d'autres rechignent et réclament des factures à des gens qui ont tout perdu.

Face à certaines compagnies qui traînent des pieds pour verser les indemnités prévues, le préfet du Var, Hugues Parant, a demandé aux compagnies visées de prendre conscience de "la responsabilité qu'elles ont dans la reprise économique". Il a également fait comprendre qu’il publierait prochainement les noms de celles qui ne sont pas assez réactives.

Le rapport de la préfecture indique que les inondations ont provoqué 1 milliard d’euros de dégâts. Sur cette somme astronomique, 875 millions concernent des biens assurables des particuliers, des entreprises et des collectivités et 179 millions des biens non assurables des collectivités. L'estimation totale n’est pourtant pas arrêtée, car il faut ajouter à ces sommes l'évaluation des dégâts aux biens non assurés des particuliers et des entreprises.

Des difficultés à reconstruire

L’économie de toute la région de Draguignan ne s’est pas encore rétablie après les inondations. Beaucoup d’entreprises gardent encore leur rideau de fer baissé. Les mesures de chômage partiel causées par les inondations concernent actuellement "1 364 salariés de 255 entreprises, soit plus de 186 000 heures, pour un coût prévisionnel de 715 000 euros en allocation spécifique et de 558.000 euros en allocation complémentaire" selon le préfet.

Du côté des habitants, la situation n’est guère plus encourageante. « Nous sommes toujours dans l'aide d'urgence », explique Sophie, du Collectif 105. Les différentes associations humanitaires distribuent toujours des colis alimentaires, du matériel de nettoyage, des vêtements, du mobilier et de l'électroménager, et des bénévoles achèvent encore de nettoyer quelques maisons. Selon la mission d'aide aux populations, 270 familles ont signalé un besoin de relogement. Pour faire face à cette situation, des aides d'urgence ont également été débloquées: 1 564 familles en ont bénéficié pour un montant de 472 125 euros.

L’espoir viendra peut être des touristes. La reprise économique, évoquée comme une nécessité par le préfet, pourrait venir des nombreux touristes qui fouleront les plages du Var et se logeront dans l’arrière pays. Il ne faut pas oublier que le Var reste le département préféré des français, selon une étude réalisée par la SDT Sofres/DGSCIS.

Des inondations exceptionnelles

L’alerte avait été donnée lundi 14 juin par Météo France. Le 15 juin, les précipitations nées d'une dépression méditerranéenne venue du nord de l’Espagne sont arrivées sur la région de Draguignan. La ville sous-préfecture a été inondée de deux mètres d’eau boueuse. Près de 900 personnes, coincées dans leurs voitures, des maisons ou sur des toits, ont été évacuées par hélicoptère. Des voitures et des camions, sans conducteur, flottaient dans les rues.

Entre 100 et 200 mm de pluie sont tombés sur la partie centrale du Var. À Draguignan, la préfecture a relevé plus de 300 mm de pluie.

A la suite de ces dégâts, l'état de catastrophe naturelle avait été reconnu pour 9 cantons du Var par un arrêté publié au Journal Officiel le mercredi 22 juin 2010.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK