Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Un journaliste de Rue89 poursuivi pour diffamation par un Conseiller d'Eric Woerth

Publié par Julie TROUPEL le 21/10/2010 | Lu 5851 fois | 0 réaction

Des petites cellules continuent d'éclater autour du noyau de l'affaire Bettencourt… Hier, le site d'information a joué la carte de la transparence en annonçant sur son site, être poursuivi en justice pour diffamation par Monsieur Eric Le Moyne de Serigny, conseiller bénévole du ministre du Travail Eric Woerth. Le 28 septembre 2010, David Leloup, journaliste indépendant, avait publié sur le journal controversé Rue89, un article relatif aux missions du conseiller d'Eric Woerth, notamment sur la gestion de sociétés installées dans les paradis fiscaux. Pour l'intéressé, cette information relève de la diffamation.

A propos de l’article litigieux

Comme un grand nombre de titres des articles publiés sur Rue89, celui de David Leloup concernant le travail du conseiller d’Eric Woerth, était un brin provocateur « Serigny, conseiller de Woerth, ange du paradis fiscal panaméen ».

Dans son article datant de la fin du mois dernier, le journaliste indépendant décrivait le travail de Monsieur Eric Le moyne de Serigny, en qualité d’administrateur de sociétés off-shore, qui seraient à l’abri des contraintes fiscales de notre pays, puisque basées dans des paradis fiscaux.

Selon le journaliste inquiété, le conseiller du ministre du travail serait encore aujourd’hui administrateur de trois de ces sociétés en fraude avec la législation fiscale.

Selon le registre officiel des compagnies du Panama, ces sociétés auraient été créées il y a plus de vingt ans par la Chase Bank and Trust Ltd. à Jersey, banque spécialisée dans la création et la gestion de trusts et sociétés off-shore pour une clientèle privée, étrangère fortunée.

David Leloup avait pris le soin d’étayer ses informations par un grand nombre de documents. Il était également l’auteur de plusieurs enquêtes sur le mystérieux conseiller d’Eric Woerth.

Eric Le Moyne de Serigny, estime quant à lui que les informations communiquées par le journaliste relèvent de la diffamation, et il demande à ce titre au Tribunal de Grande Instance de Paris :

  • de lui allouer 5 000 000 d'euros de dommages et intérêts ;
  • d’ordonner la publication du jugement sur la page d'accueil de Rue89 pendant un minimum d'un an et le retrait de l'article en question sous astreinte de 5 000 euros par jour de retard.

L’audience est attendue le 7 janvier 2011 prochain. Rue89 annonce qu’il ne se laissera pas intimider et rappelle qu’il n’a jamais perdu un procès en diffamation depuis sa création en 2007.

Qui est cet homme aux prétentions astronomiques ?

Selon rue 89, Monsieur Eric Le Moyne de Serigny serait un « proche d'Eric Woerth » et « un ami de Nicolas Sarkozy ».

Il avait déjà était mis en cause par une enquête diffusée par France Inter en août 2010, lors de la remise de la Légion d'honneur par Eric Woerth à Patrice de Maistre, le gestionnaire de la fortune de la patronne de Loréal. Cette récompense avait été sujette à de nombreuses polémiques.

Au cabinet officiel du cabinet ministériel d’Eric Woerth, aucune trace du nom d’Eric de Sérigny n’apparaît. Il serait un « conseiller bénévole ».

En aout dernier, l’intéressé avait décrit sa fonction ainsi : « C'est une fonction entièrement bénévole. Elle consiste à aider le ministre à organiser des réunions avec des chefs d'entreprise ».

Un autre journaliste de rue 89, François Krug, s’était alors concentré sur le profil mystérieux d’Eric Le Moyne de Serigny et avait constaté que sa principale activité appartenait au monde de la finance.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK