Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Tenue des Etats généraux sur la sécurité à l'école

Publié par Documentissime le 21/04/2010 | Lu 5243 fois | 0 réaction

Nous vous annoncions, courant du mois de février, la volonté du gouvernement de tenir des Etats généraux sur la sécurité à l'école. Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, avait alors annoncé que les représentants des collectivités locales, les sociologues, l'Observatoire de la délinquance, l'Observatoire de la violence scolaire, ainsi que l'ensemble des acteurs, devraient travailler avec recul sur la question de la violence à l'école. La chose devrait être faite avec la convocation en urgence, ces mercredi et jeudi, des Etats généraux sur ce sujet.

Le but de cette convocation reste de trouver des solutions inédites face à des phénomènes nouveaux de violence à l’école. Autrement dit, que l’école soit un « sanctuaire » pour ses élèves, comme pour ses professeurs.

 

Le gouvernement a promis un véritable travail de fond. Dès jeudi, devrait d’ailleurs être annoncés plusieurs propositions, ainsi qu’un calendrier.

 

La réflexion doit porter sur les moyens alloués à l'école. Un système de vidéosurveillance est notamment envisagé par le gouvernement.

 

Le ministre de l’Education nationale a fait savoir que parmi les solutions possibles, il souhaite que soit instaurée une gamme de sanctions plus graduées, qui soient plus compréhensives pour les élèves.

 

Luc Chatel considère également qu’un éloignement des élèves difficiles pour les intégrer dans des classes spécialisées est souhaitable.

 

Il a enfin annoncé qu’il espérait que la sécurité soit partiellement assumée par les enseignants. Les syndicats d’enseignants ont sur ce point fait connaître leurs désaccords. En outre, ces derniers ont insisté sur le fait qu’une sécurisation de l’école ne peut se faire qu’avec des moyens humains supplémentaires.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK