Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Tendance : quand la techno-parade se met au vert

Publié par Documentissime le 27/09/2010 | Lu 5523 fois | 0 réaction

Ce week-end c'était la douzième édition de la Techno-Parade à Paris. 150 DJs venus du monde entier, rejoints par des milliers de fêtards dans les rues de la capitale. Cette année, la manifestation avait pour ambition de promouvoir le « vivre ensemble » : chars écolos, bâches recyclables, flyers imprimés à l'encre végétale … Le vert est tendance, et les manifs' écolo se multiplient. Alors les éco-manifestations : label bio ou pipo ?

Douzième édition de la techno-parade

Samedi dernier se tenait la technoparade 2010 à Paris. Son objectif est, rappelons-le, la revendication de la musique électronique. Retour aux sources cette année donc, avec au programme 150 DJs venus du monde entier.

Combien de personnes l’événement a-t-il rassemblé ? C’est la guerre des chiffres : 30 000 fêtards selon la Préfecture de police, 300 000 selon les organisateurs.

Après les 21 morts de la Love Parade de Duisbourg en juillet dernier, les autorités françaises avaient déployé des moyens conséquents pour encadrer l’événement.

«Aucun incident grave» n’a été à déplorer, même si ça a un peu « chauffé » à la Bastille. Bilan : trente-huit arrestations tout de même.

Une éco-manifestation ?

Selon la Mairie de Paris, la techno-parade est un des événements les plus sales de l’année.

Nouveauté cette année : le coté écolo de la manif’. La 12e édition avait pour ambition de faire la promotion du "vivre ensemble", et misait sur l'éco-responsabilité des participants.

Le premier char de la Techno Parade était tracté par un camion suédois à la pointe des normes antipollution. Les bâches qui habillaient les chars seront recyclées et transformées en sacs tendance, signés par Antoine Clamaran, Bob Sinclar ou encore Martin Solveig, et mis en jeu à la radio. Peut être ne les aviez-vous pas vues, mais quatre mini-déchetteries avaient été disséminées sur le parcours.

Les tracts avaient été imprimés sur du papier recyclé frappé d'encre végétale. Et un « guide éco-cool »  généreusement distribué aux participants. Pour limiter les flyers, une application iPhone permettant de géolocaliser un DJ programmé était également disponible.

Toujours plus loin : la compilation officielle de la parade est une "e-compilation" (Radio FG/EMI Music). Un samedi merveilleusement vert donc !

Initiatives qui, signalons-le, ont permis de recueillir 15000 euros du ministère de l'Ecologie et du Développement durable et 15000 euros de l”Ademe. Le vert peut donc rapporter gros.

Alors, le bilan?

Ce que dit la loi sur l’organisation d’une manifestation

Les cortèges, défilés, rassemblements de personnes et toutes manifestations sur la voie publique sont soumis à l’obligation de déclaration auprès du préfet (en application du décret-loi du 23 octobre 1935).

Il s’agit d’une déclaration obligatoire, et non d’une autorisation préalable. Les modalités varient d'une commune à l'autre et d'une région à l'autre. La manifestation doit être déclarée par écrit auprès de la préfecture du département où est prévue la manifestation.

Une manifestation peut être interdite par le préfet dès que celui-ci dispose des éléments de nature à établir un risque de troubles à l’ordre public et alors même qu’aucune déclaration n’aurait encore été déposée. Cette interdiction ne peut être décidée sans que les organisateurs aient été mis en mesure de présenter leurs observations, à moins que l’urgence ne justifie que cette formalité ne soit pas accomplie.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK