Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Téléthon : le président de Sidaction mis en examen pour diffamation

Publié par Sana BENABDESLAM le 10/12/2010 | Lu 5559 fois | 0 réaction

Pour avoir mis en cause la gestion financière du Téléthon, en novembre 2009, l'homme d'affaires Pierre Bergé, président du Sidaction, a été mis en examen hier pour diffamation, à la suite d'une plainte de l'Association française contre les Myopathies (AFM).

En accusant le Téléthon de « parasiter la générosité des Français », le président du Sidaction, Pierre Bergé avait déclenché une vive polémique !

Rappelons qu’en vertu de la loi du 29 juillet 1881, les personnes et les institutions privées ou publiques sont protégées contre les commentaires et informations qui leur portent préjudice.

Un rappel des faits

En novembre 2009, le président du Sidaction avait accusé le Téléthon, une dizaine de jours avant le coup d’envoi de l’émission télévisée caritative, de « parasiter la générosité des Français d’une manière populiste, en montrant des enfants myopathes, en exhibant le malheur des enfants ».

Selon l’AFM, au terme de trente heures d’émission sur la télévision publique, l’édition 2009 du Téléthon avait enregistré une baisse des promesses de dons de près de cinq millions d’euros (90 107 555 euros contre 95 200 125 en 2008).

Et ce, malgré une forte mobilisation sur le terrain.

« Tout le budget annuel dépend de ces deux journées », avait rappelé en février dernier la présidente de l’AFM, Laurence Thiennot-Herment.

Une plainte déposée

Au mois de février dernier, une plainte pour diffamation avait été déposée, à l’encontre du président du Sidaction, par la Laurence Thiennot-Herment.

La présidente de l’AFM avait justifié sa démarche en soulignant qu’il n’était pas concevable de « s’attaquer comme ça impunément à un édifice si fragile que le Téléthon qui porte tant d’espoir et a déjà obtenu tant de résultats ».

Confirmant être l’auteur des propos visés par la plaine, le président du Sidaction a déclaré sur la radio de France Info qu’il « n’accusait personne de détourner de l’argent », mais a expliqué que « 100 millions d’euros pour le Téléthon ne sert à rien ».

Prononcée hier matin par un juge d’instruction, « cette mise en examen est purement mécanique », a souligné l’avocat de l’homme d’affaires, Me Jean Veil.

Pierre Bergé s’est dit « assez content » d’être assigné en justice.

« Tout ça va être expliqué et, croyez-moi, je ne pense pas que les gens qui s’occupent aujourd’hui du Téléthon vont sortir la tête haute de tout cela », a-t-il ajouté.

Affaire à suivre…


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK