Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Surprise ! Le vainqueur du dernier Tour de France suspendu pour dopage ?

Publié par Documentissime le 30/09/2010 | Lu 5683 fois | 0 réaction

L'Union cycliste internationale (UCI) a révélé cette nuit avoir suspendu Alberto Contador à titre provisoire. Le vainqueur du Tour de France 2010 a fait l'objet d'une analyse d'urines en juillet dernier qui aurait révélé la présence de Clenbuterol dans son organisme. Les doses retrouvées étant très faibles, l'enquête va se poursuivre pour déterminer si oui ou non le contrôle était « positif ». Le cycliste plaide lui la contamination alimentaire.

Le doute

L'Union cycliste internationale (UCI) a révélé cette nuit avoir suspendu Alberto Contador à titre provisoire.

Alberto Contador, vainqueur du Tour de France 2010 a fait l'objet d'une analyse d'urines le 21 juillet dernier.

Un laboratoire de Cologne, accrédité par l'AMA, a noté la présence de clenbuterol dans ses urines. L’analyse fait état de 50 picogrammes/ml, soit 400 fois moins que la concentration que les laboratoires antidopage accrédités par l'AMA peuvent détecter.

«Au vu de cette quantité extrêmement faible et en consultation avec l'AMA, l'UCI a immédiatement entamé le processus standard de gestion des résultats, y compris l'analyse de l'échantillon B, qui a confirmé le premier résultat», précise l'UCI.

L’enquête continue donc pour déterminer si les résultats de ce contrôle anti-dopage sont anormaux.

Alberto Contador plaide lui la contamination alimentaire, expliquant avoir mangé de la viande. C’est possible, mais les précédents sont rares. Le clenbuterol pourrait en effet passer dans le corps humain suite à la consommation de viande d'animaux ayant eux-mêmes consommé la substance.

Le coureur tient une conférence de presse aujourd’hui à Madrid.

Il aurait pris quoi ?

Du Clenbuterol. C’est une substance très utilisée dans le monde du dopage.

Pour rappel, en 1997, Djamoldine Abdoujaparov qui avait été contrôle positif à cette substance sur le Tour de France, avait été suspendu à vie.

Le clenbutérol est utilisé en temps normal pour traiter les affections broncho-pulmonaires spastiques chez le cheval de course. Il améliore le transport de l'oxygène par le sang en dilatant les bronches. Son délai d'action est très court.

Les effets recherchés sont : une perte de masse grasse importante, un renforcement de la ventilation grâce à son effet broncho-dilatateur, et une augmentation du flux sanguin et donc la congestion musculaire.

Que risque-t-il ?

Si l’enquête révélait que son contrôle était « positif » une procédure disciplinaire pourrait être ouverte par l’UCI. La sanction pourrait être la perte du Tour de France.

L’UCI applique les règles établies par le Code Mondial Antidopage : un coureur qui triche encourt une suspension pouvant aller jusqu’à 4 ans pour la première violation des règles antidopage. Une deuxième violation grave peut impliquer sa suspension à vie.

Le Code mondial antidopage harmonise les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays. Il est entré en vigueur en janvier 2004 et a été adopté par plus de 600 organisations sportives.

Le Code mondial antidopage prévoit la possibilité d’infliger des sanctions financières aux sportifs dopés. Chaque fédération internationale ou organisation nationale antidopage pourra, aux termes de l’article 10.12  du Code mondial, intégrer dans son règlement la possibilité d’infliger de telles sanctions et leurs modalités.

Le règlement antidopage de l’UCI est entré en vigueur en novembre 2009, et prévoit dans son article 326 le paiement d’une amende « correspondant au revenu annuel net pour tout coureur qui commettrait une infraction sanctionnée par une période de suspension de deux ans ou plus ».


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK