Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Service civique : les raisons d'un succès

Publié par Documentissime le 22/07/2010 | Lu 7481 fois | 0 réaction

Le Service civique, mis en place en mai 2010, suscite l'intérêt d'un grand nombre de jeunes. L'agence, présidée par Martin Hirsch a déjà reçu 5 000 missions agrées destinées à effectuer des travaux d'intérêt général à compter de l'automne par le biais d'associations, de fondations ou d'ONG. Le succès est tel qu'en 2010, 10 000 jeunes devraient être concernés par le Service Civique. D'ici à 5 ans, ce temps d'engagement aura vocation à mobiliser 75 000 jeunes. Le dispositif, adressé aux jeunes de 16 à 25 ans, offre de nombreux avantages : pas de condition de diplôme, offre large, perception d'une indemnité… Recette d'une belle réussite en prévision.

5 000 missions agréées

Depuis son lancement, il y a deux mois, le service civique a comptabilise quelque 5 000 missions agréées pour effectuer des travaux d'intérêt général à compter de l'automne, par le biais d'associations, de fondations ou d'ONG.

Sur les 5 000 dossiers, un peu plus de la moitié sont déjà attribués ; le reste est en cours de validation.

Le directeur de l’Agence du service civique,  Jean-Benoît Dujol, est optimiste sur l’objectif de réunir « 10 000 volontaires sur le terrain (…) dans l'année ».

Le profil de ces volontaires est très divers, mais beaucoup n’ont que le bac ou aucune qualification. Les volontaires sont en majorité des filles, à 57% et préfèrent donner à leur mission une dimension internationale. Le dispositif réussit ainsi à favoriser la mixité sociale.

Les avantages du service civique

Le service civique s’adresse à toute personne de 16 à 25 ans, même sans diplôme, qui souhaite effectuer une mission de 6 à 12 mois auprès d’une association, d’une fondation, d’une organisation non gouvernementale à but non lucratif, ou auprès d’un organisme public.

Ces structures sont très contrôlées. « Nous regardons avant tout la capacité juridique de la structure, et la mission qu'elle veut attribuer aux volontaires » explique Jean-Benoît Dujol, afin d’éviter que « cela ne soit pas un contrat aidé de plus, une solution par défaut ».

Les missions proposées par les structures d'accueil sont disponibles sur le site service-civique.gouv.fr, dont la liste est répartie en neuf thématiques différentes (culture et loisirs, développement international et aide humanitaire, éducation pour tous, environnement, interventions d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport). Une fois l’offre identifiée, le candidat est invité à s’inscrire en renseignant quelques informations sur son état civil. La candidature est ensuite transmise à l’organisme d’accueil qui procèdera à la sélection des profils retenus.

Au total, selon les situations, les volontaires en Service Civique perçoivent entre 540 € et 640 €/mois, tout en pouvant conserver le bénéfice de l’aide au logement.

En outre, les volontaires en service civique bénéficient d'une protection sociale intégrale. L’ensemble de la période de service civique est validé au titre de la retraite.

C’est en grande partir pour ses avantages que le service civique est un succès. Un véritable exploit après l’échec du service civil volontaire, lancé en 2005 par Jacques Chirac après les émeutes en banlieue.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK