Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Gardasil et autres: l'internet et ses dérives.

Publié par Anne EMONET CHABUT le 02/12/2013 - Dans le thème :

Santé et organismes sociaux

| Lu 3695 fois |
0 réaction

Cela devient asphyxiant pour le neurone encore libre, ces multiples conseils et avis relargués par on ne sait qui sur internet.

Ainsi, en premier exemple,, j'ai suivi avec intérêt les commentaires sur GARDASIL, vaccin contre le cancer du col de l'utérus.

Je ne suis pas médecin mais n'ignore pas que ceux d'entre eux qui prennent  position pour ou contre, semblent tous taire les termes même du rapport du CRPV de BORDEAUX ( centre régional de pharmaco-vigilance) en charge du rapport de tolérance après mise sur le marché, rapport obligatoire depuis quelques années. Et de ces omissions-ci ( à charge ou décharge), je me préoccupe car cela me paraît très dangereux.

Pour avoir l'impression de prendre une décision éclairée, il faut se reporter à ce  texte disponible sur le site.

Il me semble qu'on en revient aux vrais fondamentaux de la vaccination: en l'acceptant , on espère un gain personnel et on espère contribuer à un gain global, contrairement au simple médicament dont le fameux bénéfice risque ne s'apprécie qu'au travers d'un patient.

Le pb tient à la défaillance de l'un ou l'autre de ces deux pré supposés.  

Soyons précis: aujourd'hui, trop peu de personnes ont l'impression de contribuer à un mieux être global, tirant ainsi un trait étrange sur les évidentes avancées des décennies précédentes.

L'individualisme est , de nos jours, forcené. 

Ainsi donc, si je commence à comprendre un peu, on fait de la vaccination un simple  médicament, ce qui me paraît fondamentalement faux: le possible effet indésirable à l'échelle individuelle  se transmute, à l'échelle collective, en  un bénéfice. La vaccination, c'est l'étude de l'effet collectif.

Sur ce fameux vaccin, j'observe que ses valences concernent pour deux d'entre elles 70% des causes identifiées de cancer. Ce n'est donc pas neutre.

J'observe que les gynéco sont actuellement terrorisés à l'idée qu'on ne s'occupe que  trop peu  du dépistage et voir qq'un pour un vaccin , c'est voir qq'un, c'est donc un contact, un cheminement à initier.

J'observe , que même vaccinées, nos filles, et de préférence à un âge plus proche de celui de l'AMM( 9 ans), devront  tout de même passer ces examens.

 Après, je ne sais que dire car j'ai lu le rapport du CRPV, accessible sur le site.

J'en reviens aux distinguos déjà évoqués entre l'Amélioration du Service Médical Rendu et le simple Service Médical Rendu. 

 Et chacun peut prendre connaissance de ces informations très précises en consultant le site de l'ANSM.

Bref, vous lès mères, envoyez consulter vos filles .. et vous-même.

Deuxième exemple: des médecins fournissent des conseils à des patientes pour rejoindre une action "collective". 

Inutile de dire que ces appréciations, je les passerais sous silence si les médecins ne décidaient pas de s'en vanter sur internet.

 Je ne vais pas citer l'adresse du blog où j'ai vu pareille mauvaise orientation mais il est terriblement trompeur de vouloir attaquer un laboratoire... sans le médecin prescripteur.

 En l'occurrence, il s'agissait d'un produit où le labo conseillait une diminution progressive dès juillet 2007 et où le médecin, qui ne se tient manifestement pas au courant des alertes Afssaps ou Ansm qu'on peut obtenir gratuitement, imposait un sevrage sec en 2008 d'une molécule reconnue comme possiblement  problématique lors d'un arrêt brutal....Et le site internet du médecin de conseiller de rejoindre une association de patients ayant visé le seul laboratoire...

 C'est perdu d'avance.Comment diable, avec de tels " conseils", les personnes concernées pourront-elles espérer passer à autre chose ...ou mettre le véritable responsable en expertise; cad, le médecin qui a ignoré ces avis plus qu'officiels.

Encore une déception au tournant.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK