Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Russie : Des photos mutines pour l'anniversaire de Poutine

Publié par Documentissime le 08/10/2010 | Lu 6722 fois | 0 réaction

« Vous avez éteint les feux de forêt, mais je suis encore brûlante »... Elles sont douze étudiantes russes, et ont posé (très) légèrement vêtues pour chacun des mois de l'année. Un calendrier osé pour souhaiter un joyeux anniversaire à leur Premier ministre qui a eu 58 ans le 7 octobre. En réponse à ce calendrier, six étudiantes en journalisme de la même université de Moscou ont choisi d'être photographiées la bouche recouverte de scotch, en posant de vraies questions gênantes à Vladimir Poutine. Propagande en sous-vêtements et lutte pour les droits de l'Homme : une guerre des calendriers à l'image de la Russie d'aujourd'hui.

Le calendrier

En Russie, on sait fêter les anniversaires. Happy Birthday Monsieur Poutine !

Elles sont douze étudiantes en école de journalisme à l'université de Moscou, et ont posé dénudées pour chacun des mois de l’année. Les photos sont coquines et accompagnées des  nom et prénom, année d'étude, ainsi que d'une déclaration d'amour...

Un calendrier osé pour souhaiter un joyeux anniversaire à leur Premier ministre qui a eu 58 ans le 7 octobre.

Légèrement vêtues, les étudiantes déclarent, chacune avec leurs mots (et allusions grivoises), leur « engagement » pour Vladimir Poutine.

Du naïf « Qui, sinon vous ? », au plus imagé « Prenez-moi comme co-pilote », en passant par le très suggestif « Vous avez éteint les feux de forêt, mais je suis encore brûlante » de Mademoiselle Mars (pardon pour son prénom), toute de dentelle noire parée.  C’est d’un goût exquis, et d’une finesse certaine. Sans aucune once d’humour…

Vladimir Poutine est devenu au fil des années un sex-symbol en Russie et représenterait la virilité, en témoigne la déclaration d’une des étudiantes : « Toutes les femmes mériteraient un homme comme vous ». Précisons que l’homme aime à poser torse-nu.

Pour l'un des créateurs du calendrier (salarié de la chaîne patriotique Russia.ru), l'idée était de montrer « des filles qui ont une opinion sur la politique ». Ils sont avant-gardistes ces russes : à quand Ségo, Martine ou Rachida posant en petite tenue pour une campagne électorale ? 

Près de 50 000 exemplaires du calendrier intitulé « Vladimir Vladimirovitch, nous vous aimons. Joyeux anniversaire M. Poutine » ont été mis en vente à 260 roubles (6,50 euros) l'unité. 

Coïncidence ? Le 7 octobre, c’était aussi l'anniversaire de l'assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa, perpétré il y a quatre ans. La journaliste avait critiqué ouvertement les abus du régime de Vladimir Poutine, alors président, et en particulier les atteintes aux droits de l'Homme en Tchétchénie. Elle a été tuée par balle dans le hall de son immeuble à Moscou. Les commanditaires de cet assassinat restent à ce jour inconnus.

La riposte

Selon le Moscow Diaries, l’université des étudiantes photographiées passe pour être un bastion de l'opposition anti-Kremlin, et Anna Politkovskaïa y a été étudiante.

En réponse au calendrier, six étudiantes en journalisme de l'université de Moscou ont elles choisi d’être photographiées la bouche recouverte de scotch, en posant de vraies questions gênantes à Vladimir Poutine.

Leur calendrier s’intitule «Vladimir Vladimirovitch, nous avons quelques questions...».

Plus de lingerie fine donc, mais des questions qui dérangent comme «Qui a tué la journaliste Anna Politkovkaïa ?» posée par Ekaterina Oulianova, en 3ème année de journalisme.

Pour janvier-février, c’est Margarita Jouravleva qui apparaît les bras croisés pour interroger Poutine sur le sort de l'ex-patron du groupe pétrolier Ioukos (Mikhaïl Khodorkovski), en prison depuis 2003 et condamné à huit ans dans un procès dénoncé par ses partisans comme politique.

En juillet-juin, c’est Maria Tsiriourskaïa qui évoque la liberté de rassemblement en Russie.

« Comment l'inflation va-t-elle influer sur les pots-de-vin ?», ou encore « Quand aura lieu le prochain attentat ?» sont autant de questions qui ponctueront l’année de Vladimir Poutine s’il se procure le calendrier.

Choisissez votre calendrier Monsieur Poutine !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK