Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Peine de mort : 72 de QI et exécutée demain en Virginie

Publié par Documentissime le 22/09/2010 | Lu 6933 fois | 0 réaction

Teresa Lewis, 41 ans, sera exécutée jeudi 23 septembre par injection létale dans l'Etat de Virginie. Son quotient intellectuel a été évalué à 72. La Cour suprême avait rigoureusement interdit l'exécution de condamnés présentant un retard mental en 2002. Retard mental dont le seuil a été fixé par la loi à 70. De quoi relancer (une fois de plus) le débat sur la peine de mort aux Etats-Unis (et ailleurs).

Les faits

En octobre 2002, Teresa Lewis a laissé ouverte la porte de la caravane où elle vivait. Deux complices (de 19 et 22 ans rencontrés au supermarché), sont entrés et ont tué par balles son mari et son fils.

Pourquoi ? Pour toucher les assurances-vie des deux hommes. Dont elle avait promis de diviser la somme en deux pour la partager avec ses complices.

Quarante cinq minutes après la fusillade, Teresa Lewis a prévenu la police. A leur arrivée, les policiers se sont rendu compte que son mari n’était pas mort. Agonisant, il leur a soufflé « ma femme sait qui m'a fait ça ».

Le juge a estimé que Teresa Lewis était le « cerveau » de cette affaire et l'a condamnée à la peine capitale. Ses deux complices ont eux été condamnés à la réclusion à perpétuité. L’un d’entre eux s’est depuis suicidé en prison.

Un psychologue avait évalué le quotient intellectuel de Teresa Lewis à 72, avant qu'elle ne plaide coupable. Des examens menés après sa condamnation ont fait état d’une forte dépendance aux analgésiques, et évalué son QI à 70.

Les recours

Bob McDonnell, gouverneur conservateur de Virginie, a refusé mardi 21 septembre, d'accorder sa grâce.

L’ultime recours de la condamnée a aussi été rejeté par la Cour suprême des Etats-Unis.

Amnesty International, qui s'oppose catégoriquement à la peine de mort, en toutes circonstances et dans tous les pays, avait invité chacun à prendre sa plume et à écrire au gouverneur.

Le point

Onze femmes ont été mises à mort depuis 1976, et 1 215 hommes.

L'Etat de Virginie est celui qui exécute le plus aux Etats-Unis après le Texas. Seulement 15 Etats ne pratiquent pas la peine de mort aux Etats-Unis.

En 2002, la Cour suprême a interdit l'exécution de condamnés présentant un retard mental. Le seuil de déficience mentale a été fixé par la loi à 70.

La principale méthode d'exécution utilisée est l’injection létale, qui représente 98% des 500 dernières exécutions. Certains Etats proposent même le choix d'une seconde méthode aux condamnés. Vous avez dit glauque ?

En 1996, le démocrate Doug Teper avait proposé en Géorgie d'adopter la guillotine afin de permettre le don d'organe.

En France : les malades mentaux et la justice

En France, et pour mémoire, la peine de mort a été abolie en 1981.

L’article 122-1 du code pénal énonce : « N'est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d'un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes. »

Les personnes déclarées irresponsables en raison de leurs troubles mentaux font l'objet d'un non-lieu de la part du juge d'instruction, ou d'une décision d'acquittement ou de relaxe prononcée par la juridiction pénale.

En pratique toutefois, il est de rare de voir une personne déclarée pénalement irresponsable. Et les prisons comptent nombre de personnes souffrant de troubles mentaux. Mais c’est un autre débat.

Ajout : Le décès de Teresa Lewis a été prononcé à 21h13 heure locale, soit 3h13 vendredi 24 septembre, heure française.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK