Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Médecine moderne : la consultation médicale en un seul clic à compter de 2011

Publié par Julie TROUPEL le 26/10/2010 | Lu 7057 fois | 0 réaction

Les avocats le font, pourquoi pas les médecins ? Un Décret, d'application immédiate, publié jeudi dernier au Journal officiel, vient de bousculer les règles établies par la déontologie du médecin : ils pourront désormais dès 2011, prodiguer leur diagnostic en ligne aux patients restés sagement chez eux. Pour la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, l'objectif de la consultation médicale sur internet est de lutter contre la non- fréquentation des cabinets médicaux de certaines régions. Alors que chez les professionnels de santé l'accueil du Décret est mitigé, il risque d'adoucir la vie de certains patients, forcés de faire plus de 50 kms pour se rendre chez leur médecin…

Roselyne Bachelot annonce fièrement ce matin, dans le journal Le Parisien, que les internautes souffrant de problèmes de santé et dont le cabinet du médecin référent se trouve à plusieurs kilomètres du domicile, pourront à partir de 2011 consulter depuis leur ordinateur un médecin compétent.

Pour la ministre, il semblerait que cette nouvelle façon de pratiquer la médecine soit une avancée :«Avec ce décret, issu de la loi Hôpital, patients, santé et territoires, on donne la possibilité aux patients de bénéficier d'une expertise à distance, d'une consultation en ligne».

Elle explique que les consultations médicales sur le web devront en amont être autorisées par les agences régionales de santé et justifiées par les besoins de la population habitant au fin fond de la France, loin des cabinets médicaux : «Les agences régionales de santé autoriseront les projets en tenant compte des besoins de la population, en concertation avec les professionnels de santé, les élus et l'assurance maladie», « La  télémédecine pourrait résoudre le problème de la démographie médicale».

Seuls les médecins autorisés à exercer sur le territoire français pourront effectuer des consultations sur internet, en veillant à respecter un certain nombre de conditions inscrites dans le Décret. Ils devront notamment envoyer par e-mail ou par voie postale au patient internaute ou au pharmacien, leurs ordonnances.

Concernant le coût de la consultation médicale sur internet, il pourrait s’élever à 22 euros, remboursable ou pas en fonction de la densité des médecins dans la région de l’internaute.

La médecine virtuelle,  une médecine fast-food ?

Une médecine « Fast-Food », c’est le mot employé par le responsable du syndicat des médecins libéraux, pour définir la médecine sur internet : « Je suis opposé à cette médecine fast-food. Cela va poser des problèmes lourds avec des risques de mauvais diagnostic ou de mauvaises prescriptions. ».   

Quant au Conseil national de l’ordre des médecins, il se veut rassurant, pour son vice président, le docteur Jacques Lucas, la « téléconsultation médicale » s’apparente plus au conseil qu’à la véritable expertise, pour laquelle l’examen physique du patient est inévitable : « Dans le premier cas, on demande des conseils sur Internet et ensuite on va voir un médecin dans son cabinet. ».


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK