Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

La manipulation, vecteur du harcèlement moral

Publié par Jean-pierre DA ROS le 12/08/2010 | Lu 5801 fois | 0 réaction

Vous pensez être victime de harcèlement moral? sachez le prévenir, regardez autour de vous et prenez conscience de la volonté de nuire à votre égard par ceux qui vous entourent...La manipulation est bien souvent le départ d'un harcèlement.

ï»ï»

Rapport sur ces petites gens qui gâchent la vie des autres :

« Non, ce phénomène n’est pas nouveau. Ce qui l’est, c’est qu’on en parle (tout comme le harcèlement moral).

Il faut savoir qu’un adulte manipulateur a forcément été enfant manipulateur qui, dès son plus jeune âge, se démarque des autres en créant la fascination des adultes de son entourage.

Son pouvoir de séduire et d’obtenir ce que d’autres n’obtiendraient pas dans les mêmes circonstances lui confère une confiance et une estime de lui-même surdimensionnées (personnalité narcissique). C’est pour cela que l’on ne choisit pas d’être manipulateur : on l’est ou on ne l’est pas. Par contre, la manipulation (comportement) peut s’apprendre.

En général, le manipulateur est reconnaissable lorsque, dès son arrivée dans l’entreprise, le malaise, la démotivation, l’anxiété, le manque de liberté, le doute quant à ses propres décisions…s’installent en moins d’un an chez ses collaborateurs.

Il existe des signaux qui ne trompent pas : les arrêts de travail pour maladie, l’absentéisme, le turn-over, les demandes de mutation…Bref, un taux de dépressions et d’épuisement professionnel trop importants.

On le trouve le plus souvent, dans les postes où son pouvoir est légitimé (pouvoir de décider, d’imposer, de retenir ou rejeter des projets ou des idées).

Les apparences du manipulateur sont nombreuses (personnage sympathique, séducteur, cultivé, timide, dictateur, pervers), mais les caractéristiques sont les mêmes pour tous les manipulateurs . Il faut au moins une dizaine de caractéristiques pour pouvoir parler de manipulateur.

Quant aux victimes, il faut savoir que 90% d’entre nous sont manipulables car nous croyons en la gentillesse, l’amour, la solidarité, la communication, l’honnêteté…comme des valeurs fondamentales pour vivre harmonieusement entre collègues. Nos principes, croyances, sur la vie ou les autres sont des leviers sur lesquels vont s’appuyer tous les manipulateurs. Les plus vulnérables d’entre nous ont quelques failles en plus : propension à la culpabilité, perfectionnisme, manque d’estime et d’affirmation de soi, émotivité liée à un manque de rationalité…

La victime commence à s’apercevoir qu’elle est aux prises avec un manipulateur lorsqu’elle ressent, comme un sixième sens, de mauvaises vibrations ou lorsque le nom du manipulateur revient fréquemment dans son discours.

Si vous pensez être manipulé ou si vous commencez à vous sentir dévalorisé, notez tout ce qui se passe ou vous paraît suspect, au fur et à mesure que cela arrive, de façon très précise et dans les moindres détails (date, heure, termes exacts employés par le manipulateur…) puis parlez-en à vos collègues et à ceux qui sont partis si cela est possible. Il faut également solliciter le médecin du travail et les représentant du personnel.

Mais la seule réponse à apporter à un manipulateur est l’indifférence.

C’est la technique de contre-manipulation ou du « brouillard » qui est valable à long terme car le manipulateur finit par se désintéresser de sa victime. Celle-ci ne doit jamais se laisser bluffer par le statut de son interlocuteur, son âge, son ancienneté, son attitude hiérarchique…, ni monter ses failles. Il faut se valoriser et avoir confiance en soi. »

                          Les trente caractéristiques du manipulateur

1-Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle…etc.

2-Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.

3-Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions.

4-Il répond très souvent de façon floue.

5-Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.

6-Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

7-Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’il ne doivent jamais changer d’avis, qu’il doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.

8-Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge.

9-Il fait faire ses messages par autrui ou par ses intermédiaires (téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).

10-Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d’un couple.

11-Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne (maladie exagérée, entourage difficile, surcharge de travail…etc.)

12-Il ignore les demandes (même s’il dit s’en occuper)

13-Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (notion d’humanité, de charité, racisme, bonne ou mauvaise mère)

14-Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.

15-Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.

16-Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.

17-Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.

18-Il ment.

19-Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.

20-Il est égocentrique.

21-Il peut être jaloux même s’il est un parent ou un conjoint.

22-Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.

23-Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

24-Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.

25-Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé.

26-Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.

27-Il produit un état de malaise ou un sentiment de non liberté (piège).

28-Il est efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.

29-Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas faites de notre propre gré.

30-Il est constamment l’objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s’il n’est pas là.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK