Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

La loi allemande veut atténuer les effets de Facebook en matière de recrutement

Publié par Julie TROUPEL le 31/08/2010 | Lu 6341 fois | 0 réaction

Vous avez postulé à une offre d'emploi ou vous sortez d'un entretien et vous redoutez que votre éventuel futur employeur aille glaner des informations vous concernant sur le site très controversé Facebook ? Vous avez raison : en effet, il ressort d'une étude réalisée par le site RegionsJob, que 47% des DRH utilisent les réseaux sociaux pour repérer des profils intéressants. Face à ce phénomène, une proposition de loi souhaite interdire, en Allemagne, aux recruteurs d'utiliser des informations personnelles puisées dans les réseaux sociaux, afin de limiter les effets du réseau social Facebook au cours des recrutements.

Le réseau social : un nid d’informations pour l’employeur

Les réseaux sociaux dédiés à l’emploi et à la mise en relation de professionnels sont une réussite dans le monde du travail.

En effet, l’enquête révèle que 56% des personnes interrogées ont été contactées par un DRH après s'être inscrites sur Viadeo et 35% sur LinkedIn. Une fois sur trois, ces échanges ont débouché sur un entretien.

Ces chiffres témoignent ainsi de l’intérêt que portent les employeurs aux réseaux sociaux lorsqu’ils sont en période de recrutement.

Aussi, pourquoi les employeurs ne consulteraient-ils pas des sites tels que Facebook ou Twitter pour glaner des informations sur un candidat ?

Aux Etats-Unis cette pratique est courante, puisque près de la moitié des recruteurs américains utilisent le site Facebook avant un entretien (sondage mené par Harris Interactive).

L’Allemagne méfiante face à ce nouvel outil de recrutement

Thomas de Maizière, ministre de l’Intérieur en Allemagne, a déposé mercredi 25 août une proposition de loi qui défendrait les employeurs d’utiliser des sites comme Facebook ou Twitter pour assurer leur recrutement.

Bien sur ne sont pas visés dans le projet de loi les réseaux sociaux consacrés à l’emploi.

Ce projet de loi s’installe dans la continuité d’une série de réformes visant à renforcer la protection de la vie privée du salarié.

En effet, le monde professionnel allemand a eu à connaître un grand nombre de dérives quant au respect de la vie privée dans le monde du travail.

Le groupe de distribution Lidl a été par exemple allé jusqu’à filmer ses salariés aux toilettes !

Dissuader mais pas interdire

Selon le journal Lepoint, le projet de loi allemand paraît difficilement applicable, notamment pour des raisons probatoires.

En effet comment obliger un employeur à ne pas consulter un profil sur un réseau social ?

Ainsi, Olivier Itéanu, avocat français spécialisé en Droit des nouvelles technologies, explique que  

"Si cette loi est votée, elle risque d'être un texte législatif de pure façade (...). Il est difficile d'imaginer qu'un texte puisse empêcher de telles pratiques"

Ce projet de loi rappelle combien nos voisin sont sensibles sur le sujet de la protection de la vie privée. Ce n’est pas la première fois qu’en Allemagne Facebook est en ligne de mire, puisqu’il avait, toujours selon Lepoint, dû amender ses conditions générales d’utilisation spécialement pour les résidents allemands.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK