Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

La détention d' armes et la loi.

Publié par Sabine HADDAD le 17/03/2011 | Lu 11276 fois | 2 réactions

La détention, le port et le transport d'armes est particulièrement encadré dans notre droit. Les détenteurs et utilisateurs d'armes de tir sportif doivent respecter plusieurs textes réglementaires qui sont principalement le décret du 18/04/1939 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions, le décret d'application du 6/05/1995 modifié par le décret du 16/12/1998 et l'arrêté du 16/12/1998. Il faut savoir que la loi distingue 8 catégories d'armes détaillées principalement à l'article 2 du décret n° 95-589 du 6 mai 1995 relatif à l'application du décret du 18 avril 1939 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions...

 

I- Présentation des diverses catégories d’armes: article L. 2331-1 du code de la défense

D'une part les matériels de guerre : catégories 1 à 3 et d'autre part  les Armes et munitions non considérées comme matériels de guerre: catégories 4 à 8.

I-                    Les catégories du code de la défense (article L. 2331-1) Matériels de guerre

1ère catégorie : Armes à feu et leurs munitions conçues pour ou destinées à la guerre terrestre, navale ou aérienne

NB Armes automatiques de tous calibres Engins spécifiquement militaires INTERDITS

-Acquisition : avec permis pour les + de

21 ans

-Détention: enregistrement en préfecture

-Port d’arme, interdit, même si autorisation

de détention, sauf, autorisation pour motifs professionnels ou

légitimes.

-Transport : Interdit sans motif légitime
La licence de tir vaut titre de transport,
L’arme doit être rendue inutilisable.

2ème catégorie : Matériels destinés à porter ou à utiliser au combat les armes à feu.

Règlementation spécifique

3ème catégorie : Matériels de protection contre les gaz de combat et produits destinés à la guerre chimique ou incendiaire, matériels complets ou filtrants ainsi que leurs éléments constitutifs : masques, dispositifs filtrants vêtements spéciaux

Règlementation spécifique

II                     Les  Armes et munitions non considérées comme matériels de guerre

   

5ème catégorie ; Armes de chasse et leurs munitions. 

1) Certaines armes sont pas soumises à déclaration.

Armes d' épaule à canon lisse tirant un coup par canon et d' une longueur totale > à 80 cm et avec un canon > à 45 cm.+ leurs éléments

2) Les armes soumises à déclaration.

(canons lisses de plus de 60 cm, Canons rayés de plus de 45 cm)
Armes d' épaules autres que celles classée dans les autres catégories.
Depuis le décret de 1998,

-Acquisition :soumise à permis de chasse validé de l'année ou de l'année précédente ou à la présentation d'une licence de fédération sportive agréée.

-Port soumis à déclaration lors de l’acquisition par une personne majeure chez un armurier (ou en présence de celui-ci, dans le cas d'une acquisition effectuée auprès d'un particulier), Le formulaire de déclaration sera transmis par le vendeur ou l'armurier à la préfecture du domicile du déclarant.

Transport : Libre dans un véhicule, sous étui ou démonté

6ème catégorie : Armes blanches

Ex tous objets susceptibles de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique,

baïonnettes, sabres-baïonnettes, poignards, couteaux-poignards, matraques, casse -tête, cannes-épées, cannes plombées et ferrées aux deux extrémités, arbalètes, fléaux japonais, étoiles de jet, coups de poing américains, lance-pierres de compétition, projecteurs hypodermiques.
contenance.

Certains aérosols incapacitants ou lacrymogènes classés par arrêté interministériel : gaz CS (ortho-chlorobenzyliden-malonitril) d' une contenance supérieure à 100 ml ou d' une concentration > à 2% . A base de poivre (oleoresin de capsicum) de toutes contenance

-Acquisition avec permis pour les plus de 21 ans et coffre fort

Pour les armes blanches non-classées catégorie 6, le port est interdit sans motif légitime.

-Port: interdit, même si la personne dispose d'une autorisation de détention d'arme, sauf motifs professionnels ou légitimes.

7ème catégorie Armes de tir, de foire ou de salon et leurs munitions.

Détention:

1) Certaines sont  soumises à déclaration ( enregistrement en préfécture).


• Armes longues de tous calibres à percussion annulaire
• Armes à air ou à gaz non classées en 4éme catégories et d' une énergie > 10 joules
• Armes à feu tirant des projectiles non métalliques classées dans cette catégorie
• Éléments de ces armes

2) Certaines ne sont pas soumises à déclaration.

• Armes de signalisation, d’alarme et de starter
• Armes à air ou à gaz entre 2 et 10 joules
• Éléments de ces armes

Depuis le décret de 1998,

-Acquisition soumise à permis de chasse validé de l'année ou de l'année précédente ou à la présentation d'une licence de fédération sportive agréée.

-Port soumis à une procédure de déclaration lors de l’acquisition par une personne majeure chez un armurier (ou en présence de celui-ci, dans le cas d'une acquisition effectuée auprès d'un particulier), Le formulaire de déclaration sera transmis par le vendeur ou l'armurier à la préfecture du domicile du déclarant.

Transport :Armes de poing: Interdit sans motif légitime ; doivent être rendues Inutilisables immédiatement

8 ème catégorie :Armes et munitions historiques et de collection

Acquisition libre, sans enregistrement

La demande d’autorisation, d’acquisition  et de détention d’armes et de munitions,ou bien de renouvellement d’autorisation de détention se fera sur formulaire  Cerfa n°20-3257

II Que faire en cas de refus de délivrance ou de renouvellement de l'autorisation ou retrait de l'autorisation

La délivrance ou le renouvellement de l'autorisation peut être refusée ou l'autorisation peut être retirée pour toute raison d'ordre public ou de sécurité des personnes,

A) Les situations de refus ou de retrait

Elles visent les personnes qui ont:

-été condamnées à une peine d'emprisonnement avec ou sans sursis supérieur à 3 mois figurant :

- sur l'extrait N°2 du bulletin du casier judiciaire,  ou document équivalent pour les ressortissants d'un État membre de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen,

- ont  fait l'objet d'un régime de protection (curatelle ou tutelle),

- ont  été ou sont hospitalisées sans leur consentement en raison de troubles mentaux,

- sont dans un état physique ou psychique manifestement incompatible avec la détention d'armes,

- sont inscrites au fichier national automatisé des personnes interdites de détention d'armes.

B) Le risque de la sanction : Article L 2339-9 du code de la défense

Tout refus de renouvellement ou retrait d’autorisation, doit être suivi d’effet.

Il faudra donc se dessaisir de toute arme et des munitions la concernant.

Dans tous les cas le port des armes catégories,1,4,6  est interdit, même si la personne dispose d'une autorisation de détention d'arme, sauf pour des motifs professionnels ou légitimes. Pour les armes blanches non-classées en 6ème catégorie, le port est interdit sans motif légitime.

Que dit ce texte ?

I-Quiconque, hors de son domicile et sauf les exceptions résultant des dispositions des articles L 2338-1 et L 2338-2  est trouvé porteur ou effectue sans motif légitime le transport d'une ou plusieurs armes de 1re, 4e ou 6e catégorie, ou d'éléments constitutifs de ces armes des 1re et 4e catégories ou des munitions correspondantes, même s'il en est régulièrement détenteur, est puni :

1° S'il s'agit d'une arme de la 1re ou de la 4e catégorie ou d'éléments constitutifs de ces armes ou de munitions correspondantes, d'un emprisonnement de 5 ans et d'une amende de 3 750 euros ;

2° S'il s'agit d'une arme de la 6e catégorie, d'un emprisonnement de 3 ans et d'une amende de 3 750 euros.

II.- L'emprisonnement peut être porté à 10 ans dans les cas suivants :

1° Si l'auteur des faits a été antérieurement condamné pour crime ou délit à une peine égale ou supérieure à un an d'emprisonnement ferme ou à une peine plus grave ;

2° Si le transport d'armes est effectué par au moins deux personnes ;

3° Si deux personnes au moins sont trouvées ensemble porteuses d'armes.

III.- Dans tous les cas prévus au présent article, le tribunal ordonne la confiscation des armes.

IV.-La peine complémentaire de l'interdiction de séjour peut être prononcée suivant les modalités prévues par l'article 131-31 du code pénal.

Après avoir présenté LES CATEGORIES D'ARMES ET LA LOI (PARTIE I) jj'envisagerai les motifs liés à l'autorisation de détention d'armes.

Comment sera t-elle mise en oeuvre ?

III-Les motifs professionnels ou légitimes à invoquer en vue d’une autorisation de détention d’armes

Les catégories 1,4,6 sont principalement concernées.

La défense physique du demandeur et la pratique du tir sportif seront des motifs envisageables.

A) Les  motifs professionnels ex fonctionnaires de police ou des douanes, agents de surveillance

B) Les membres d'associations sportives agréées (tir, arts martiaux) pour  motif légitime et sportifs

C) L’exposition à des risques exceptionnels d'atteinte à sa vie et la défense

D) La collection de matériels de guerre anciens de 2ème et 3ème catégories

 

IV- La mise en œuvre de l’autorisation 

A) La demande d’autorisation

Il faut s'adresser au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie de son domicile ,laquelle transmettra pour décision à la préfecture du domicile du demandeur (ou du siège de l'association dans le cas de la pratique de tir sportif).

S’il s’agit d’une  demande de renouvellement , elle  sera déposée au plus tard 3 mois avant la date d'expiration de l'autorisation,contre remise d’un récépissé délivré valant  autorisation provisoire de 3 mois  à compter de la date d'expiration de cette autorisation.

Rappel : La demande d’autorisation, d’acquisition  et de détention d’armes et de munitions ,ou bien de renouvellement d’autorisation de détention se fera sur formulaire - Cerfa n°20-3257.

Il sera précisé dans le cadre de la demande; les éléments concernant l'arme:

ex s’il s’agit d’une arme de poing ,(type,marque,calibre,longueur, semi automatique,a rme à un coup, à répétition ,percussion,munitions,…) ou d’épaule (longueur canon, longueur de l’arme nombre de coups)

B) L'enquête

Une enquête sera diligentée.

Après examen de la demande par l'autorité compétente, la décision est notifiée au demandeur et l'autorisation est accordée pour une durée maximum de 5 ans renouvelable (3 ans pour les tireurs sportifs).

C) Le délai d'acquisition d'une arme

La personne a 3 mois pour acquérir une arme correspondant à la catégorie autorisée après la date de notification.

 V-Les Pièces à fournir lors de la demande

A) Pour toute personne

-une pièce justificative d'identité,

-une pièce justificative de domicile et, si la personne est étrangère, sa carte de résident,

-une déclaration écrite et signée, faisant connaître le nombre des armes et munitions détenues au moment de la demande, leurs catégories, paragraphe, calibre, marque et numéro,

-un certificat médical datant de moins de 15 jours, attestant que l'état de santé physique et psychique du demandeur n'est pas incompatible avec la détention d'armes et de munitions

pour la défense personnelle des demandeurs ,justifier être âgé de 21 ans au moins, ainsi que de  sa qualité de résident ordinaire ou privilégié, (indication du local professionnel ou de la résidence secondaire pour les personnes demandant à détenir une 2ème arme.)

B) pour les tireurs sportifs

-la copie de la licence de tir en cours de validité

-la preuve de l'inscription en tant que membre d'une association sportive agréée, ex la carte d’affiliation à la Fédération française de tir (F.F.T.) ou de ball-trap (F.F.B.T.)

-l'avis favorable de la fédération française de tir,

-pour les tireurs sportifs de moins de 21 ans, la preuve de la sélection en vue de concours internationaux,

-pour les mineurs de moins de 18 ans, l'autorisation d'acquérir une arme émanant d'une personne exerçant l'autorité parentale,

-un carnet de tir indiquant la date des 3 séances annuelles contrôlées de pratique du tir,

-un justificatif de détention d'un coffre fort ou d'une armoire forte pour permettre la sécurisation des armes et de leurs munitions.

D'autre part, chaque tireur doit justifier avoir réalisé 3 sessions de tir contrôlées par an avec au moins deux mois d'écart entre les séances, lesquelles sont enregistrées dans un carnet de tir à disposition de la police, par le club de tir où la séance est réalisée .

Le carnet portera la date, l'heure et le nom du tireur.

L'obtention d'un permis nécessite une lettre d'approbation de la Fédération Française de Tir. Cette lettre ne peut être obtenue qu'après six mois de participation à un club de tir et avec une inscription à la Fédération.

C)  Particularités legislatives

- Sauf dérogations expressément légales toute vente d' arme et munitions à un mineur est interdite.

- Les commerçants en armes de 1e et 4e, et de 5e et 7e catégories doivent disposer d' un local fixe et permanent où ils exercent leur activité, dûment  protégé contre le vol. Le public ne doit pas avoir accès direct aux munitions.

- Les restrictions concernant la vente d' armes aux mineurs doivent être affichées dans les lieux de vente.

- Les inscriptions sur les registres doivent être faites sur présentation d' une pièce d' identité.

- Les expéditions des armes de 1e et 4e catégories doivent être faites en deux parties à 48 heures d' intervalle ou par des moyens de transport différents. Les colis doivent contenir les documents relatifs.

- Les expéditions d'armes et munitions doivent être faites de manière à ce que rien sur l' emballage ne laisse soupçonner le type d' envoi.

Demeurant à votre disposition pour toutes précisions.

Maître HADDAD

Annexes:

        Rappel sommaire des catégories d’armes

  • Première catégorie: armes de guerre et leurs munitions.
  • Deuxième catégorie: matériels destinés à porter ou à utiliser les armes de guerre (chars, avions, navires).
  • Troisième catégorie: matériel de protection contre les gaz de combat.
  • Quatrième catégorie: armes à feu de défense et leurs munitions soumises à autorisation.
  • Cinquième catégorie: armes de chasse et leurs munitions.
  • Sixième catégorie: armes blanches.
  • Septième catégorie: armes de tir, de foire ou de salon et leurs munitions.
  • Huitième catégorie: armes et munitions historiques et de collection.


Les derniers commentaires (2)
jh007 a écrit le 19/09/2012 à 01:00:45
Signaler un abus
Bonjour! J'ai une petite question!!! les fonctionnaires de police ont Ils le droit de porter une autre arme que leurs armes de service lorsqu'ils ne sont pas en service???
reno a écrit le 25/09/2012 à 22:03:13
Signaler un abus
Bonjour;
Je détiens un mauser K98 de la 2e guerre en état de tir.
N'ayant pas de permis etc, dois-je obligatoirement la démilitarisée?
Puis-je la garder en ma possession? Si oui que dois-je faire enfin quelles démarche dois-je suivre?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK