Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

L'assemblée nationale dit non à la suppression de la publicité sur France Télévisions en journée

Publié par Julie TROUPEL le 17/11/2010 | Lu 6195 fois | 0 réaction

Hier, l'Assemblée nationale a accueilli favorablement le dépôt d'amendement des députés UMP Michèle Tabarot, Michel Herbillon et Christian Kert, en votant pour le maintien de la publicité avant 20 heures en journée sur France Télévisions. La suppression de la publicité avait été prévue à la fin 2011, dans le cadre de la réforme de l'audiovisuel public. L'ablation de la pub après 20 heures, depuis janvier 2009, a quant à elle du mal à être appliquée. Beaucoup de français se sont plaints auprès de France télévisions de voir toujours apparaître des semblants de slogans publicitaires le soir sur leur écran de télévision. France Télévisions s'est alors engagée, par le biais d'une charte de conduite, à limiter ses opérations de parrainage, pouvant être confondues avec de la publicité déguisée.

A main levée au cours de la séance d’hier, les députés de l’hémicycle ont choisi de maintenir la publicité en journée sur France Télévisions.

L’amendement de la commission des affaires culturelles, présidée par Michèle Tabarot, visant à modifier le projet de réforme de l’audiovisuel public, a donc été adopté par la chambre parlementaire.

Au départ il était question de maintenir la publicité avant 20 heures, au moins jusqu’à 2015 par le biais d’un moratoire.

La commission des affaires culturelles voulait plus… Par cet amendement adopté hier, France télévisions devrait pouvoir conserver sa publicité au cours de la journée.

Cet amendement vise, dans un contexte économique difficile, à garantir la survie du groupe de France Télévision, qui voit dans la publicité une source de financement importante.

Quant aux chaînes privées, qui comptaient voir gonfler leurs recettes publicitaires, elles auront un lot de compensation par l'abaissement de la taxe sur leur chiffre d'affaires publicitaire à 0,5 % contre 3 % initialement prévus.

Il revient maintenant aux sénateurs de se prononcer sur l’amendement.

Assemblée nationale Vs gouvernement

Hier, l’assemblée nationale a voté pour l’amendement visant à rejeter la proposition du gouvernement de supprimer la publicité dans la journée sur les chaines de France Télévisions.

François Baroin, reconduit au poste de ministre du Budget, s’est déclaré défavorable à l’amendement des députés portant maintien de la publicité avant 20 heures sur les chaînes publiques : « Le gouvernement est défavorable ». Il a ajouté que« la proposition interrompt la dynamique de la réforme de l'audiovisuel public ».

Dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public, la mesure visant à supprimer la publicité sur les chaînes hertziennes était selon le ministre du budget, une bonne proposition est devait être appliquée non seulement le soir après 20 heures, mais également tout au long de la journée.

La charte de France télévisions

Suite aux plaintes des « zappeurs français » contre le maintien de la publicité sur les chaînes publiques, à l’heure du souper (Après 20 heures), France Télévisions a publié, jeudi 4 novembre 2010, un projet de charte pour encadrer le parrainage en début de soirée sur les antennes de France Télévisions.

En effet, malgré l’interdiction de la publicité après 20h, il était fréquent de voir apparaître, après cette heure, l’annonce de sponsors.

« La suppression même des écrans publicitaires après 20 heures a pu rendre plus sensible la présence d'un parrainage qui s'y trouvait jusque-là dilué, explique la holding publique dans un communiqué.La diffusion successive de plusieurs éléments de courte durée mais de nature très différente a pu créer un sentiment de tunnel ».

Ainsi, entre le journal et le premier téléfilm de la soirée, il n’y aurait pas plus de « cinq minutes », sur la chaîne France 2, de même qu’il n’y aura plus de « bande-annonce parrainée par quart d'heure, entre 20 heures et le début de la première partie de soirée ».

France télévisions a donc décidé de mettre en place une charte de bonne conduite par laquelle elle s’engage à respecter la loi et à ne plus diffuser de spots publicitaires, y compris de parrainage.

Les français pourront voir appliquer les mesures susdites sur leurs écrans de télévisions, pour la nouvelle année, dès le 1er janvier 2011.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK