Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

France télécom : cinq nouveaux suicides ?

Publié par Documentissime le 16/09/2010 | Lu 6065 fois | 0 réaction

Cinq salariés de France télécom se seraient donné la mort ces quinze derniers jours selon les syndicats. Aucun lien n'a cependant encore été établi entre ces décès et le travail des salariés. Le groupe France Télécom s'était déjà illustré l'année dernière avec une vague de suicides largement médiatisée. Ces nouveaux cas porteraient à 23 le nombre de suicides enregistrés par l'entreprise en 2010. Mais y a-t-il plus de suicides chez France Télécom qu'ailleurs ?

Des chiffres…

L’annonce a été faite par la CFE-CGC-Unsa. La direction de France Télécom a reconnu qu’il y avait eu plusieurs suicides « ces deux dernières semaines dans différentes régions de France » mais sans annoncer de chiffres. Elle envisage de procéder à un examen approfondi au cas par cas.

D’après les syndicats, deux des salariés étaient de la région de Rennes, un de Lille, un de Toulouse et une salariée de la région parisienne.

Ces cinq nouveaux suicides, qui se seraient déroulés hors du lieu de travail,  porteraient à 23 le nombre de décès enregistrés par France Télécom en 2010, contre 19 en 2009.

On ignore encore si ces suicides avaient un lien direct avec l’activité professionnelle des salariés, ou s’ils sont liés à des motivations purement personnelles.

Et des lettres : l’échec de la stratégie « Conquête 2015 »?

Pour remédier à la vague de suicides de l’année dernière, le directeur général du groupe, Stéphane Richard, avait décidé de mettre en place une nouvelle stratégie appelée « Conquête 2015 » dont l’objectif ambitieux était de remettre « l’humain au cœur de l’action ».

Le plan d’action comprenait des recrutements qui devaient faire baisser l’âge moyen des salariés de France Télécom pour redonner impulsion et dynamisme au groupe.

Stéphane Richard avait déclaré à l’époque que « l'entreprise s'engageait à être un groupe où il fait bon travailler grâce à une nouvelle vision des ressources humaines, un nouveau style de management et des valeurs communes ».

http://www.documentissime.fr/profil/documentissime/article-327-sncf-france-telecom-un-nouveau-depart.html

Ce que dit la loi

Quand un suicide revêt-il la qualification d’accident du travail ?

L’article L. 411-1 du Code de la Sécurité sociale énonce qu’ « est considéré comme accident du travail, quelle qu’en soit la cause, l’accident survenu par le fait ou à l’occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs personnes ou chefs d’entreprise ».

Un accident est présumé « de travail » s’il est intervenu pendant le temps et sur le lieu de travail.

Si un suicide se déroule sur le lieu et pendant le temps de travail, il sera présumé être un accident de travail.

En revanche, si une de ces conditions (temps et lieu) n’est pas remplie, la présomption ne jouera pas. Le salarié (ou ses ayants droit) devra (devront) alors établir un lien direct entre le suicide et l’activité professionnelle pour qu’il soit reconnu comme un accident du travail.

La question macabre : y a-t-il plus de suicides chez France Télécom qu’ailleurs ?

Pas facile à savoir. En effet les statistiques sur les suicides au travail (et en général) sont rares, et incomplètes (les suicides étant sous-déclarés par les familles). Enfin, il est particulièrement difficile d’établir le lien direct entre le suicide et le travail.

Le taux de suicide des actifs n’est pas connu. Et il n'existe pas non plus de recensement officiel des suicides par entreprise.

D’après des chiffres de 2006 toutefois, le taux de suicide chez France Télécom ne serait pas plus élevé que le taux national. Il serait même moins important.

Un flacon d’encre, donc.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK