Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Fin de la grève à la SNCF sur fond de divergences syndicales

Publié par Documentissime le 26/04/2010 | Lu 5854 fois | 0 réaction

Depuis le 6 avril 2010, les cheminots étaient en grève afin de contester la restructuration de la SNCF et obtenir l'ouverture de négociations sur l'emploi, les salaires et les conditions de travail. Ce mouvement constitue le troisième depuis le début de l'année et le plus long depuis la tentative de réforme des régimes spéciaux de retraite en 2007. Mercredi 21 avril, la Direction a rencontré les syndicats et la reprise du travail a été votée.

Depuis vendredi dernier, l'Auvergne, certaines villes de PACA le Limousin, Paris-Nord, le Languedoc-Roussillon ainsi que des dépôts de Bourgogne ont mis fin à leur mouvement de grève.

La reprise du trafic normal à la SNCF a également été votée hier par les conducteurs de la région Rhône-Alpes réunis en assemblées générales. En revanche, la CGT a précisé que du côté du fret, le mouvement social se poursuivait.

Mercredi 21 avril 2010, la Direction de la SNCF a reçu successivement les quatre syndicats représentatifs de la société ferroviaire.

La CGT a été la première à s’entretenir avec les dirigeants de la société. La Direction a également reçu l’UNSA, la CFDT/FGAAC ainsi que Sud-Rail, en fin de journée. Les réactions suite à ces entretiens n’ont pas été uniformes.

En effet, du côté de la CGT-cheminot, le secrétaire général adjoint, Laurent Russeil, a fait état d’avancées sur l'emploi : « nous avons obtenu des inflexions significatives pour un certain nombre de restructurations. Le budget recrutement 2010 sera considérablement dépassé au-delà des 2.300 recrutements prévus ».

Ces propos ont été démentis ensuite par la Direction de la SNCF et deux autres syndicats qui ne s'étaient pas joints au mouvement.

« La seule chose qui a été annoncée, c'est la confirmation de l'effort supplémentaire sur l'emploi qui avait été concédé par l'entreprise avant le début de la grève », a précisé Arnaud Morvan, le secrétaire général de la CFDT-FGAAC.

Côté UNSA, Jean-Daniel Bigarne, le secrétaire général du syndicat, s’est exprimé avec moins d’enthousiasme que la CGT : « On n'a pas dû aller à la même réunion ». Même réaction au syndicat SUD qui a reconnu qu’aucune avancée n’avait été obtenue à la suite de cette longue grève…

« Aujourd'hui, nous sortons de la grève » a fait savoir, hier dans la journée, le DRH de la SNCF, François Nogué, en ajoutant que de nombreuses assemblées générales avaient suspendu le mouvement ce mercredi 21 avril. La direction a également confirmé « ne pas donner de prime à la grève » selon la formule du DRH.

En ce jeudi 22 avril, la SNCF a précisé que le trafic de ses trains était redevenu normal sur presque toutes les lignes, notamment TGV et Corail. En revanche, les contrôleurs alsaciens ont cessé le travail à la suite de l’agression d’un de leur collègue hier après-midi à l’arme blanche.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK