Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Rupture conventionnelle : seul un véritable vice du consentement, et non un simple différend, peut entacher la validité de la rupture.

Publié par Thomas ROUSSINEAU le 27/06/2013 - Dans le thème :

Emploi et vie professionnelle

| Lu 5508 fois |
0 réaction

L'employeur avait reproché par écrit à la salariée des manquements professionnels de nature, selon lui, à justifier un licenciement, avant de lui proposer une rupture amiable de son contrat de travail.

La Cour de cassation fait la part des choses en énonçant que :

- L'existence, au moment de sa conclusion, d'un différend entre les parties n'affecte pas par elle-même la validité de la rupture conventionnelle.

- En revanche, la rupture conventionnelle ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties : en l'espèce, le consentement de la salariée était vicié par la menace par l'employeur de ternir la poursuite de son parcours professionnel avec ses erreurs et manquements. Cette pression l'avait incitée à choisir la voie de la rupture conventionnelle.

Cass. soc., 23 mai 2013, n° 12-13865

http://roussineau-avocats-paris.fr/


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK