Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

L'appropriation de documents par un salarié pour assurer sa défense ne constitue pas nécessairement un délit

Publié par Marine PARMENTIER le 30/06/2011 - Dans le thème :

Emploi et vie professionnelle

| Lu 6555 fois |
0 réaction

Un salarié qui, avisé du projet de son employeur de rompre son contrat de travail, a appréhendé des documents dont il avait eu connaissance à l'occasion de l'exercice de ses fonctions et dont la production était strictement nécessaire à l'exercice de sa défense dans la procédure prud'homale qu'il a engagée peu après, ne peut être poursuivi des chefs de vol et d'abus de confiance.
Telle est la portée de l'arrêt de la Cour de cassation du 16 juin 2011.
En l'espèce, une information avait été ouverte à la suite de la plainte avec constitution de partie civile de l'employeur, qui reprochait à son directeur général délégué d'avoir transféré sur sa messagerie personnelle des documents de l'entreprise.
Un non-lieu avait été prononcé par le juge d'instruction, confirmé en appel.
La Cour de cassation rejette le pourvoi formé par l'employeur et précise que dès lors que les documents appréhendés, certes avant la procédure prud'homale qui a été initiée peu de temps après, avaient pour stricte finalité l'exercice de sa défense par le salarié, les infractions qui lui étaient reprochées n'étaient pas constituées.

Marine Parmentier


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK