Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Notez cet article

Cluedo : mais qui a placardé des affiches anti-roumains en Suisse ?

Publié par Documentissime le 01/10/2010 | Lu 5839 fois | 0 réaction

Trois gros rats dévorant un fromage suisse. Un rat-carreleur italien, un rat-voleur roumain, et un rat-ministre-des-finances. L'affiche a été placardée à plusieurs centaines d'exemplaires en Suisse. Mais n'a pas été signée… Qui est donc leur mystérieux auteur ? Prenez vos cartes et jetez les dés, puis faites vos propositions. Le mystère devrait être levé ce vendredi.

Le cadavre : Mademoiselle Rose assommée avec un chandelier dans les escaliers

La victime est un fromage suisse. Dévoré par trois gros rats, à l’œil malicieux, la dent dehors, et le ventre pendant, repus de leur festin.

L’image aurait pu illustrer une histoire du Père Castor. Mais voilà, les symboles n’ont pas été négligés : un rat masqué portant un débardeur aux couleurs de l’Europe et représentant un voleur roumain, le second portant un casque et un bleu de travail et représentant un carreleur italien. Le dernier des trois gros rats serait un rat-avocat qui représenterait le ministre italien des Finances.

Un rat-voleur, un rat-carreleur, et un rat-ministre donc selon le site internet www.balairatt.ch («Les rats dansent») créé par l’agence de publicité à l’origine de la campagne.

Une affiche totalement xénophobe, placardée à plusieurs centaines d’exemplaires en Suisse depuis lundi. Le site dénonce également dans ses textes l’«invasion» des 45.000 travailleurs frontaliers dans le canton et «la criminalité importée».

Les affiches, pourtant de fort bon goût, n’ont pas été signées. On salue le courage des auteurs. Et l’originalité du sujet en cette période faste pour les étrangers en Suisse et ailleurs.

Principal suspect : le colonel Moutarde

Les deux principaux suspects seraient l’UDC et la Lega, deux partis politiques suisses bien connus pour leurs positions sur l’immigration.

Le révérend Olive.

L’Union Démocratique du Centre (UDC) est un parti politique suisse de droite, moralement conservateur, économiquement libéral et notoirement xénophobe.

On se rappelle de certaines de ses campagnes de communication sur l’immigration. Pour ne décrire que quelques affiches, souvenons-nous par exemple de celle mettant en scène de  gentils petits moutons blancs (suisses) et expulsant du pied un (méchant) mouton noir (étranger), ou encore de celle représentant des corbeaux (roumains et bulgares) boulottant le drapeau helvétique.

L’UDC a formellement démenti être impliqué dans cette histoire.

Le Professeur Violet alors ?

L’autre parti politique pointé du doigt comme suspect est la Lega. La Lega est un parti politique fédéraliste et régionaliste, qui a été souvent décrit comme populiste voire xénophobe.

Pour les amateurs, la Lega est également le nom d’une chanson de lutte italienne qui était chantée par les mondines (les repiqueuses de riz de la plaine du Pô).

Mais la Lega a également démenti être à l’origine des affiches : « nous n’avons rien à voir avec cette campagne qui est allée un peu trop loin même si nous avons des problèmes avec les étrangers » a expliqué son chef Giuliano Bignasca.

Ou Madame Pervenche ?

L’AFP a indiqué que le mystère devrait être levé aujourd’hui

Ajout le 4 octobre 2010 : l'UDC a reconnu être à l'origine de la mystérieuse affiche.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK